Societe
A la Une

Une personne tuée par balles au Cap-Haïtien

Agée de 24 ans, Joselita Marcelin a été tuée lors d’une manifestation au Cap-Haïtien, près de l’aviation, au moment où elle s’apprêtait à rentrer chez elle en sortant au boulot à Caracol, le mardi 30 août 2022, à Samari. La police est accusée dans cet acte. Il s’agissait d’une manifestation lancée par l’ex sénateur Moïse Jean-Charles contre l’insécurité, la rareté de carburant et la vie chère.

Une nouvelle fois, des personnes ont manifesté au Cap-Haïtien ce mercredi, à l’initiative de l’ex sénateur Moïse Jean-Charles, pour exiger la démission du premier ministre Ariel Henry, la baisse du prix des produits pétroliers et la baisse du coût de la vie. Au cours de ce deuxième journée de protestations, deux autres personnes blessées par balles dont la PNH fait l’objet d’accusation dans cette affaire.

Au moment de la manifestation du 30 Août2022, Joselita Marcelin, une dame de 24 ans a été tuée par balles. Elle est une ouvrière qui venait travailler à la parc industrielle de Caracol. i se ouvriye nan pak endistriyel karakol. La police nationale d’Haïti est accusée.

L’ex sénateur Moïse Jean-Charles a déploré cet acte et réclame justice pour la famille de la dame.

Les médias locaux soulignent qu’il y avaient des altercations entre les protestataires et les forces de l’ordre qui sécurisaient la manifestation.

FCN Haïti

SUIVEZ @FcnHaiti:

TWITTER

  &

FACEBOOK

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page