Societe
A la Une

Haïti: 4ème cohorte IPCHR, 54 Policiers Chapelain gradués

Dans les locaux du campus Universitaire Nazaréen situé à la route de frères, environ 54 policiers Chapelain ont reçu leur parchemin dans le cadre de la 4ème promotion de l’international Police Chapelain Human Right (IPCHR) ce jeudi 16 Juin 2022.

Cette cérémonie organisée, ce jeudi, par le comité exécutif national de IPCHR, a pour objectif de rehausser l’éclat d’une initiative louable et bénéfique au profit des populations en situation difficile à travers le pays.

Le lieutenant-général en chef de l’IPCHR pour Haiti, M. Jean Charles Jocelin, dans ses propos de circonstance, a tenu à exprimer son contentement pour les 68 ans d’existence de l’institution volontaire réunissant des policiers Chapelain dans le monde. La promotion d’aujourd’hui, graduée après six (6) mois de formation, a l’impérieux devoir entant que aumônier chrétien d’apporter leur soutien aux personnes et institutions qui sont dans le besoin comme les femmes enceintes, les enfants de rues, les personnes à mobilité réduite et celles ayant des difficultés mentales, la police, la justice et l’armée, a en croire le lieutenant-general Jocelin.

Pour la saison cyclonique 2022, l’équipe de l’PCHR a déjà un plan de secours afin d’apporter assistance aux victimes de cataclysme naturel en cas de désastres en collaboration avec la direction de la protection civile bien sûr, a précisé le lieutenant-general.

Plus loin, le numéro 1 de l’IPCHR en Haïti, s’adresse aux autorités policières et judiciaires en vue de collaborer avec les policiers Chapelain partout où ils trouvent. Ces derniers sont des volontaires, des hommes honnêtes et dynamiques. Ils ne remplissent pas la fonction de la police nationale d’Haïti et ils ne sont pas habiliter à porter d’armes à feu. Toutefois, une personne faisant partie de ce corps volontaire peut-être détenteur d’une arme légale en fonction de ses activités. « Nous ne sommes pas des ennemis de la PNH, mais nous sommes là pour apporter à l’institution policière des supports, moraux, spirituels », a expliqué Jean Charles Jocelin.

De surcroît, M. Jocelin, a fait le point sur le comportement du commissaire de gouvernement de port-de-paix qui a toujours affiché de regards violents face aux policiers Chapelain du département du Nord-Ouest. Dit-il, nous ne recrutons ni bandits, ni personnes malhonnêtes, ni des délinquants. Il demande instances concernées du pays de prendre toutes les mesures drastiques contre tout individu mal intentionné faisant passer pour un policier Chapelain international.

FCNHAÏTI

SUIVEZ @FcnHaiti:

TWITTER

  &

FACEBOOK

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page