ActualitésInternational
A la Une

Une psychologue haïtienne crée une murale artistique pour représenter des migrants au Méxique

Une psycologue haïtienne connue sous le nom de Marie Lucie Pierre, a participé à la création d’une peinture murale dans une ancienne instalation ferroviaire, un chemin de fer abritant les locaux du centre de développement communautaire (CEDECO), à Tapachula, une ville frontalière située au sud du Méxique, dans l’Etat de Chiapas.

Plusieurs organisations de la société civile en colaboration avec l’Agence Adventiste de développement et Ressources Assistentielles (ADRA), UNICEF et le gouvernement municipal de l’État Chiapas ont inauguré cette murale baptisée » On m’ appelle migrant » dans le but de représenter la traversée des différents migrants en provenance de l’amérique du sud, d’Haïti et l’afrique pour arriver dans cette ville.

Réalisée dans un style dynamique, cette oeuvre d’art exprime la joie, l’union, la force mais surtout le courage des migrants fuyant l’insécurite de toutes sortes dans leur pays d’origine pour atteindre la ville Tapachula », explique la Psychologue.

Marie Lucie Pierre, est détentrice d’une licence en psychologie clinique à l’Université Adventiste Dominicaine à Santo-Domingo ainsi qu’une maitrise en thérapie familiale à l’Université de Monte Morelos de México.


Elle travaille à titre de Psychologue dans un projet baptisé « vamos juntos » (allons ensemble ) en partenariat avec trois ONG dont CADENA, ADRA en alliance avec UNICEF et Nations Unies.

Frantz Romage

SUIVEZ @FcnHaiti:

TWITTER

  &

FACEBOOK

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page