International
A la Une

Plusieurs pays occidentaux, dont les États-Unis, ont annoncé samedi vouloir livrer des armes et des équipements militaires à l’Ukraine

« Les Pays-Bas ont reçu très récemment des demandes supplémentaires de matériel militaire de l’Ukraine », a déclaré le ministère néerlandais de la Défense dans une lettre au parlement néerlandais. L’homme politique a précisé que le pays « fournira dès que possible 200 missiles antiaériens Stinger à l’Ukraine ». « La livraison prévue de biens militaires était et est destinée à l’autodéfense ukrainienne contre l’attaque armée de la Russie », rapporte cette lettre.

« Le ministère de la Défense a expédié ce samedi une partie des marchandises déjà promise », comprenant des fusils de précision et des casques. Le ministère a ajouté que « les autres marchandises seront expédiées dès que possible, mais les Pays-Bas, comme d’autres pays, sont confrontés à des défis logistiques ». Une aide qui vise à renflouer l’armée ukrainienne pauvre sur le plan de sa défense aérienne.

Berlin a autorisé la livraison à Kiev de 1000 lance-roquettes antichar, de 500 missiles sol-air Stinger et de 9 obusiers, a annoncé le gouvernement. L’Allemagne a également annoncé l’envoi à l’Ukraine de 14 véhicules blindés ainsi que de 10 000 tonnes de carburant. « D’autres mesures de soutien sont actuellement à l’étude », a souligné une source gouvernementale. A travers ces livraisons d’armes, la scène diplomatique assiste à un véritable changement de stratégie de la part de Berlin.

La République tchèque qui va faire don à l’Ukraine de mitrailleuses, de fusils automatiques et de précision, de pistolets et de munitions, pour une valeur de 7,6 millions d’euros, a annoncé ce samedi la ministre tchèque de la Défense. Dans le détail, ces armes comprendraient 30 000 pistolets, 7000 fusils d’assaut, 3000 fusils-mitrailleurs et plusieurs dizaines de fusils de précision ainsi qu’un million de cartouches.

2000 mitrailleuses fournies par la Belgique
Ce don sera expédié en Ukraine « dans les heures qui viennent », a-t-elle ajouté. La Pologne a de son côté expédié des dizaines de milliers de munitions au voisin ukrainien. Toujours en Europe, la Belgique répond également présente sur le volet militaire. Le Premier ministre belge, Alexander De Croo, a déclaré sur Twitter ce samedi dernier : « L’Ukraine a demandé à la Belgique de fournir de grandes quantités de carburant pour l’approvisionnement des troupes ukrainiennes.

Il s’agit d’un total de 3800 tonnes de carburant. La Belgique fournira également à l’armée ukrainienne 2000 mitrailleuses. Une analyse plus approfondie est en cours. » De son côté, l’Italie prévoit des aides de 110 millions d’euros à l’Ukraine.

La France a annoncé à son tour avoir pris la décision de livrer davantage d’équipements militaires de défense à l’Ukraine. Au cours d’un conseil de défense réuni à l’Elysée autour du président Emmanuel Macron, « il a été décidé la livraison additionnelle d’équipements de défense aux autorités ukrainiennes ainsi qu’un soutien en carburant », a indiqué la présidence. L’état-major des armées avait auparavant indiqué avoir « acté » des livraisons d’armes défensives à Kiev, l’Ukraine ayant notamment, d’après son ambassadeur à Paris, demandé des « moyens de protection antiaérienne » et numérique.

En dehors de l’Europe : les Etats-Unis vont fournir une nouvelle aide militaire à l’Ukraine, d’un montant de 350 millions de dollars, pour aider Kiev à combattre l’invasion russe, a annoncé ce samedi le chef de la diplomatie américaine Antony Blinken. « Cette aide comprendra de nouveaux moyens militaires défensifs qui permettront à l’Ukraine de combattre les menaces blindées, aéroportées et autres auxquelles elle fait face aujourd’hui », a affirmé le secrétaire d’Etat américain dans un communiqué.

Par ailleurs, la Turquie figure parmi les soutiens de l’Ukraine selon le président ukrainien : « Je remercie mon ami Monsieur le Président de Recep Tayyip Erdogan et la population de Turquie pour leur ferme soutien. L’interdiction du passage des navires de guerre vers la mer Noire et un soutien militaire et humanitaire extrêmement importants aujourd’hui. Les habitants de l’Ukraine ne l’oublieront jamais ! »

Par Eben-Ezer Delice
FCN Haïti avec l’Express.fr

SUIVEZ @FcnHaiti:

TWITTER

  &

FACEBOOK

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page