Societe
A la Une

Malgré les 60 mille barils de pétroles annoncé par le (BMPAD), la crise persiste

Le weekend écoulé le gouvernement a annoncé que 40,000 barils de gazoline et 20,000 barils de diesel seraient arrivés à Port-Au-Prince depuis vendredi 26 août 2022, alors que la crise reste et demeure il ya déjà une semaine. Une nouvelle qui a été annoncée par le Bureau de Monétisation des Programmes d’Aide au Développement (BMPAD) sur son compte Twitter.

Depuis plusieurs semaines les stations-services restent fermées dans la zone métropolitaine de la capitale, Port-au-Prince, et dans les villes de province, alors que de petits détaillants pullulent sur les trottoirs, pour revendre quatre fois plus cher le carburant aux consommatrices et consommateurs. Cette situation fait exploser les prix du transport en commun et des taxis-motos, obligeant beaucoup de gens à vaquer, à pied, à leurs activités.

Face à cette situation le pays se trouve dans des conditions cahotiques et catastrophiques, ce qui révolte la colère de la population et provoque brusquement des manifestations un peu partout dans le pays contre la cherté de la vie, l’insécurité et la pénurie des produits pétroliers.

La vie devient quasiment impossible en Haïti depuis quelque temps et cela va de mal en pis. Pas de carburant dans les pompes depuis des mois, la vie chère, l’insécurité, un véritable calvaire pour les Haïtiens.

Par Eben-Ezer Delice FCN-Haiti

SUIVEZ @FcnHaiti:

TWITTER

  &

FACEBOOK

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page