JusticeSociete
A la Une

L’UNESCO réclame la lumière autour de la mort du journaliste Maxiben Lazarre

La Directrice Générale de L’UNESCO, Mme Audrey Azoulay, dans un communiqué rendu public a appelé les autorités haïtiennes à enquêter sur les circonstances tragiques entourant le décès du journaliste en ligne, Maxiben Lazarre, survenu le 23 février dernier durant une manifestation organisée par des ouvriers du secteur textile.

« Je déplore la mort de Lazarre Maxiben », a déclaré la Directrice générale. « J’appelle les autorités à enquêter sur les circonstances de son décès et à traduire en justice les responsables, conformément à leur devoir de protéger la sécurité des journalistes dans l’exercice de leur profession, notamment lorsqu’ils couvrent des manifestations. », a déclaré la directrice de l’agence onusienne qui promeut la sécurité des journalistes.

A rappeler que, Lazzare Maxiben travaillait pour le groupe de médias en ligne Roi des Infos. Il couvrait une manifestation d’ouvriers réclamant des salaires plus élevés, lorsqu’il a été touché par balle. Il est décédé quelques heures plus tard à l’hôpital. Deux autres journalistes ont été blessés.

Dans un rapport portant sur la Sécurité des journalistes couvrant les manifestations inclut les meilleures pratiques qui contribuent à la sécurité des travailleurs des médias en période de troubles, destiné aux médias et aux autorités, l’UNESCO promeut la sécurité des journalistes au travers de campagnes de sensibilisation mondiale, d’un renforcement des capacités, ainsi que par un certain nombre de mesures, notamment dans le cadre du Plan d’action des Nations Unies sur la sécurité des journalistes et la question de l’impunité.

FCN Haïti

SUIVEZ @FcnHaiti:

TWITTER

  &

FACEBOOK

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page