ActualitésDiplomatieInsécurité
A la Une

Le Canada poursuit son escalade de sanctions envers les élites politiques haïtiennes: Michel Martelly et deux anciens premiers ministres sanctionnés

En réponse à la crise dans laquelle Haïti est plongée, Canada adopte des mesures drastiques envers les élites politiques haïtiennes. Lors d’une réunion spéciale, Justin Trudeau a annoncé de nouvelles sanctions envers des anciens hauts dignitaires de l’Etat haïtien dont l’ex-président Michel Martelly et deux anciens premiers ministres, Laurent Salvador Lamothe et Jean Henry Céant.

Outre le chanteur Michel Martelly, qui a dirigé le pays de 2011 à 2016, les anciens premiers ministres Jean-Henry Céant (2018-2019) Laurent Salvador Lamothe (2012-2014) verront aussi leurs avoirs gelés au Canada. Ces sanctions s’ajoutent à celles annoncées, samedi, par la ministre des Affaires étrangères du Canada, Mélanie Joly.

« On sait que des gangs armés contrôles des coins du pays, ce qui limite l’accès à la nourriture et aux médicaments pour la population », a déploré le premier ministre Justin Trudeau, à la cérémonie d’ouverture d’une rencontre spéciale sur la situation d’Haïti qu’il a présidé en marge du 18e Sommet de la Francophonie à Djerba, en Tunisie.

M. Trudeau en a profité pour allonger 8 millions $ additionnels en aide humanitaire, entre autres pour aider à combattre le choléra, dont le nombre de cas continue de se multiplier depuis son éventuel retour dans le pays.

À cela s’ajoute une somme de 5 millions $ sur trois ans pour aider Haïti à lutter contre le crime et la corruption, et 3,5 M$ pen terme de financement à l’aide juridique, notamment des Avocats sans frontières Canada.

FCN Haïti avec le journal de Québec

SUIVEZ @FcnHaiti:

TWITTER

  &

FACEBOOK

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page