Societe
A la Une

Kurdy Larêche dénonce une campagne de diffamation à son encontre sur les réseaux sociaux

Victime d’une campagne de diffamation, l’ex directeur de l’annexe de l’OAVCT de Petion-ville, Kurdy Larêche porte un démenti formel aux allégations faisant croire qu’il a détourné plusieurs millions de gourdes au sein de l’OAVCT.

Lors d’une entrevue exclusive accordée au journal en ligne Fact Checking News (FCNHAÏTI), autour de ce dossier, l’ex directeur de l’annexe de l’OAVCT de Petion-ville, Kurdy Larêche, d’entrée de jeu, s’est dit attristé par cette dernière attaque contre sa personne, l’impliquant dans une affaire de détournement de fonds publics.

Pour lui, c’est une campagne médiatique de diffamation malveillante qui vise à assassiner son caractère. « J’apporte un démenti formel aux allégations truffées de mensonges et identifiant par la même occasion la médiocrité et la malhonnêteté de son auteur et ses complices », a lâché M. Larêche.

Cependant, monsieur Kurdy Larêche a tenu à préciser que depuis après son enlèvement à Croix-des-Bouquets en octobre 2021, il n’occupe plus le poste de directeur audit bureau de l’OAVCT de Petion-ville. Interrogé autour de sa gestion lors de son passage, l’accusé a fait comprendre que, sur son règne, ces genres de chose ne sont jamais produits.

a enchéri Kurdy Larêche, rappelant que ce grâce à lui, la direction générale a ouvert le guichet chauffeur de Petion-ville, aux fin de donner un service plus rapide et efficace

« Lors de mon passage à ce poste, j’ai insufflé le respect des principes régissant l’administration publique à mes collègues et collaborateurs en apportant une touche nouvelle dans le service public par la modernisation de la boîte », a enchéri Kurdy Larêche, rappelant que ce grâce à lui, la direction générale a ouvert le guichet chauffeur de Petion-ville, à fin de donner un service plus rapide et efficace.

Tout en dénonçant cette pratique malveillante à son encontre qui, selon lui, après avoir assassiné le caractère de Jovenel Moise avant son assassinat veut assassiner maintenant son caractère, Kurdy Larêche dit accorder un ultimatum de 48 heures à aux individus mal intentionnés pour présenter des excuses publiques. Dans le cas contraire, son cabinet d’avocat compte poursuivre les auteurs de cette campagne pour diffamation.

FCN Haïti

SUIVEZ @FcnHaiti:

TWITTER

  &

FACEBOOK

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page