International
A la Une

Karine Jean-Pierre, un symbole du rêve américain porte-parole de la Maison Blanche

Karine Jean-Pierre a été nommée, jeudi, porte-parole de la Maison Blanche par joe Biden. Elle avait déjà marqué l’histoire en mai 2021, en devenant la première femme ouvertement homosexuelle – et la deuxième femme noire – à prendre place, face aux journalistes, sur l’estrade de la salle de presse officielle de la présidence. Lors d’une interview exclusive accordée à France 24 en octobre 2021, elle est revenue sur son enfance, la crise des migrants haïtiens aux États-Unis et la récente crise diplomatique avec la France.

Les journalistes couvrant la Maison Blanche la connaissent bien. Elle se charge régulièrement de briefer les médias, que ce soit à bord d’Air Force One ou depuis le podium de la salle de presse Maison Blanche, en tant que porte-parole adjointe de l’administration Biden.

Karine-Jean Pierre, 44 ans, sera à compter du 13 mai et du départ de Jen Psaki la numéro 1, ainsi désignée par Joe Biden, jeudi 5 mai. Elle est la première femme noire et ouvertement lesbienne à accéder à ce poste, comme l’a souligné sa prédecesseure. Elle incarne la diversité mise en avant par l’administration Biden.

Elle était déjà la première femme ouvertement homosexuelle – et deuxième femme noire – à prendre place sur l’estrade de la salle de presse « James S. Brady ». En 2016, alors porte-parole nationale de l’organisation MoveOn, elle avait déclaré : « Je suis tout ce que Donald Trump déteste : femme, noire, gay et maman. »

Karine Jean-Pierre est née à Fort-de-France, en Martinique, de parents originaires d’Haïti qui ont fui la dictature Duvalier. Elle a passé quelques années à Paris, puis est arrivée avec sa famille aux États-Unis à l’âge de 5 ans. Fille d’un chauffeur de taxi et d’une aide-soignante à domicile, elle a grandi dans le Queens, à New York.

Dans ses Mémoires « Moving Forward : A Story of Hope, Hard Work, and the Promise of America » (2019), elle se confie sur son adolescence difficile. Abusée sexuellement, elle a longtemps souffert de dépression et a fait une tentative de suicide. Elle revient également sur son engagement politique, des élections locales new-yorkaises à la campagne de Barack Obama.

Dans un entretien exclusif accordé à France 24 en octobre 2021, elle revenait sur son parcours, sur la récente crise des migrants haïtiens entre le Mexique et les États-Unis, ainsi que sur la crise diplomatique avec la France.

FCN Haïti avec France 24

SUIVEZ @FcnHaiti:

TWITTER

  &

FACEBOOK

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page