Non classifié(e)

Haïti/Insécurité: Jovenel Moïse annonce des mesures pour freiner le kidnapping

C’est au cours d’un point de presse donné lundi 1er Mars au ministère de la Justice et de la Sécurité Publique que le Président de la République a annoncé tout un train de mesures visant à rétablir la confiance au sein de la population. Il entend, en outre, créer une cellule anti-kidnapping et stopper l’arrivée des armes illégales dans le pays en renforcant le controle dans certains port.

Cette rencontre avec la presse fait suite à une réunion en conseil des ministres réalisé dans la soirée du dimanche 28 février et qui allait se prolonger au ministère de la Justice et de la Sécurité Publique. Plusieurs acteurs concernés par la sécurité du pays ont pris part à cette rencontre. D’entrée de jeu, Jovenel Moïse a salué la mémoire du directeur de la prison civile de la Croix-des-Bouquets, du docteur Herntz Pady tous deux assassinés dans circonstances distinctes. Il a salué du coup le dévouement des policiers notamment ceux qui ont stoppé le puissant chef de gang Arnel Joseph. Pour le Chef de l’Exécutif ces derniers méritent une récompense.

La recrudescence des actes d’insécurité semble inquieter au plus haut niveau de l’État notamment après la méga manifestation du dimanche 28 février. Face au ras-le-bol des citoyens touchés de plein fouet par ce phénomène, les manifestants qui gagnent du terrain face à un État faible porte les autorités à prendre des mesures drastiques.

Mettre sur pied un centre d’appel rouge capable de recevoir environ 250 appels par heure; créer une cellule composée des organismes financiers et de lutte contre la corruption dont l’ULCC, l’UCREF, le ministère de l’Économie et des Finances avec pour mission de suivre le mouvement de certains fonds suspects; création d’une cellule anti-kidnapping composée de la secretairie d’état à la sécurité publique et d’autres organes de renseignement de l’État dont le ministère de l’intérieur et des collectivités territoriales.

Jovenel Moïse promet également de renforcer le controle au niveau de certains ports et douanes afin de prevenir et stopper le trafic d’armes illegales dans le pays. A cet effet, le Chef de l’Etat instruit le ministre des Affaires Étrangères et des cultes de parler avec les autorités américaines dans le but, dit-il, de mettre la main au collet de tout individu impliqué dans ce trafic, qu’il soit étranger ou de nationalité haïtienne. Autres décisions annoncées par le locataire du palais national vise à mieux controler le fonctionnement des compagnies de sécurité et des armes qu’elles importent.

JA/Fact Checking News

SUIVEZ @FcnHaiti:

TWITTER

  &

FACEBOOK

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page