ActualitésSociete
A la Une

Le CONAFPODHA exhorte le PM Ariel Henry à soulager la misère de la population et entamer un dialogue inclusif

La Coalition Nationale des Forces Politique et Démocratique Haïtiennes (CONAFPODHA), membre à part entière du conseil National de la société civile Ayisyèn (CNSCA), dit constater avec amertume la dégradation de la situation socio-économique et politique du pays. Laquelle qui vient d’intensifier par l’ajustement des prix du carburant pousse les responsables de cette structure sociale à exhorter le chef du gouvernement à répondre aux revendications des citoyens puis initier un dialogue franc et inclusif en vue de sauver le pays.

Le CONAFPODHA dans une note publiée le 14 septembre dernier, fait un ensemble de constats celères tenant compte de la situation d’Haiti qui se complique davantage. La population se trouve dans le chômage et dans la misère. Face à cette longue crise, la CONAFPODHA exhorte le gouvernement d’Ariel Henry à prendre toutes les mesures nécessaires en vue d’accompagner la population dans cette période difficile où le carburant comme produit transversal va affecter le coût des produits et la population ne pourra pas résister. Il est un impératif pour le gouvernement d’accompagnement le peuple haïtien, car l’Etat a l’impérieuse obligation de répondre aux besoins de sa population.

Après lassassinat du feu président Jovenel Moïse et l’accession du Dr Ariel Henry à la tête de la primature, la crise haïtienne devient accablante et précaire. Un Climat de violence et d’insécurité règnent partout à travers le pays, ce qui occasionne des pertes en vies humaines et des degats matériels de tout genre, et, qui empêchent les enfants à prendre le chemin de l’école. Bref,le pays meurt, pleure ladite Coalition.

Fort de ce constat, seul un dialogue inclusif peut sortir notre pays de cette tourbière, a indiqué la structure membre du CNSCA. Toutefois, toute société qui veut être civilisées doit privilégier le dialogue au détriment de la violence aveugle. La violence parle, certes, plus fort que le dialogue, mais ce dernier se révèle plus efficace dans toute résolution de conflits, poursuivi la note.

« Nous sommes convaincus, que la population est en droit de revendiquer le respect de ses droits, la mise en place des programmes sociaux de base en sa faveur, de la résolution du climat de l’insécurité, de la création de richesses et d’emplois en accord avec des acteurs économiques et ceux de la société civile, » rappelle le CONAFPODHA.

Le CONAFPODHA conscient et croit que l’unique solution pour sortir le pays de ce marasme est un dialogue franc entre les protagonistes de toutes les couches sociales qui pourra déboucher sur un gouvernement inclusif et qui abordera les problèmes sociaux. Aussi, il aura pour mission d’organiser des élections crédibles et honnêtes afin de mettre à la tête du pays un pouvoir légitime, à conclu la note portant signature des nommés
Noel Patrick Jerry (Champs de Mars)
Emmanuel Camille (KÒK Pòtoprens)
Saint Félix Viclaine (REFAP)
Abner Coeurcimus (BADJU)
Job Garcon (RNJLH)
Dulien Corrielant (OCDN).

FCNHAÏTI

SUIVEZ @FcnHaiti:

TWITTER

  &

FACEBOOK

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page