InternationalNon classifié(e)
A la Une

Explosion d’un véhicule sur le Dakar : la piste criminelle confirmée

Les autorités saoudiennes, a retracé la piste criminelle dans l’explosion du véhicule de Philippe Boutron sur le Dakar, a été confirmée ce vendredi Explosion d’un véhicule sur le Dakar : la piste criminelle confirmée. Le parquet national antiterroriste aurait découvert l’existence d’un « engin explosif improvisé ».

Un Ford Ranger d’assistance a explosé et pris feu, blessant grièvement son conducteur et pluisieurs personnes ont été blessées Jeudi 30 décembre 2021, L’explosion, survenue près d’une station-service près de Jeddah (Arabie Saoudite). L’un des passagers avait évoqué des « scènes de guerre ». Un véhicule a explosé qui se trouvait à bord le pilote Français Phillipe Boutron âgé de 61 ans. La piste terroriste demeure ouverte.

Une source proche du dossier a confirmé vendredi 11 février 2022 à l’AFP le rôle joué par un « engin explosif improvisé » dans la déflagration.
Saisi le 4 janvier pour « tentative d’assassinats en relation avec une entreprise terroriste », le parquet national antiterroriste (Pnat), s’était déplacé en Arabie saoudite avec la direction générale de la sécurité intérieure (DGSI) afin de réaliser des prélèvements sur le véhicule de l’équipe Sodicars, touché par l’explosion.

Selon le Pnat, le véhicule transportait un équipage de six personnes dont cinq Français. Grièvement blessé à la jambe, Philippe Boutron a été rapatrié en urgence à l’hôpital militaire Percy de Clamart. Placé dans le coma artificiel, le Français de 61 ans s’est depuis réveillé et se remet peu à peu de ces blessures.

Le ministère français des affaires étrangères refusait d’écarter la « piste criminelle » alors que « la menace terroriste persistait en Arabie saoudite ». L’ambassade ainsi que le consulat général de France en Arabie saoudite ont relayé sur leur site Internet « un appel à la vigilance maximale – risque sécuritaire » alors que le pays a déjà été la cible d’attaques terroristes.

Le papulation saoudienne attendait beacoup plus de cette piste criminelle qui a été publiée ce vendredi 11 fevrier 2022, alors que le même jour, une enquête par le Parquet national antiterroriste français avait été ouverte.  » Les informations n’ont pas été satisfaisante, ont déclaré les saoudiens « 

Par Eben-Ezer Delice

FCN Haïti avec AFP

SUIVEZ @FcnHaiti:

TWITTER

  &

FACEBOOK

Bouton retour en haut de la page