ActualitésInternational
A la Une

2022 commence par des massacres au Nigeria

“ Est-ce une malédiction pour les noirs ? “
Le sang n’arrête pas se couler sur la terre africaine.

Depuis des années dans le nord-ouest et le centre du Nigeria des groupes lourdement armés rançonnent les habitants du pays. Au Nigeria, plus de 200 personnes sont mortes dans des attaques menées par des hommes armés et plus de 10 000 victimes se sont également retrouvées sans abri après que leurs maisons ont été pillées et brûlées par les bandits armés, de janvier à fevrier 2022. Un habitant, qui n’a décliné que son prénom, Babangida, a évoqué le bilan de 2000 têtes de bétail volé par les criminels.

Le nord-ouest et le centre du Nigeria continuent d’être le théâtre de violences perpétrées par des groupes armés. Au moins 200 personnes ont été tuées, au cours de plusieurs attaques menées pendant la rentrée 2022, a déclaré la porte-parole de Sadiya Umar Farouq, ministre des affaires humanitaires.

Face à cette situation, le président nigérian, Muhammadu Buhari, a condamné ces attaques perpétrées selon lui par des « meurtriers de masse » qui attaquent, pillent, enlèvent les villageois, dont ils volent le bétail et brûlent les maisons, dans le nord-ouest rural du Nigeria, sans toutefois faire état d’un bilan.
Le gouvernement a officiellement qualifié les « bandits » opérant au Nigeria de « terroristes », afin de durcir les sanctions à l’encontre des auteurs d’attaques.

Soulignons que plus de 37 millions d’enfants nigérians ne pouvaient pas aller à l’école en raison de la menace de violence, et un million d’enfants risquent de ne pas pouvoir y aller chaque année après une série d’enlèvement massifs et d’attaque, plus de 1 400 élèves ont été enlevés de 2020 à 2022 selon une enquête nigeriane.

Par Eben-Ezer Delice

FCNHAITI avec AFP

SUIVEZ @FcnHaiti:

TWITTER

  &

FACEBOOK

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page