Décès
A la Une

Situation de Détention: Décès d’un autre prisonnier dans la prison civile de Petit-Goâve

La situation des centres carcéraux du pays est extrêmement critique ces derniers mois. À Petit-Goâve, un nouveau détenu est décédé dans la prison civile, Lundi 26 Septembre 2022, aux environs de 6 heures su matin. Le cadavre qui était dans un état de décomposition jusqu’à la tombée de la nuit puisqu’il était impossible de trouver un juge de paix pour faire le constat légal.

Un autre détenu est décédé dans la prison civile de Petit-Goâve des suites de maladie qu’il a supportée à l’intérieur de sa cellule. Son cadavre se trouvait dans l’une des deux cellules de cette prison. Au moment de la rédaction de l’article (7h pm), aucun juge de Paix n’était pas disponible pour faire le constat et dresser le procès-verbal malgré les démarches entreprises par le responssable du commissariat de la juridiction. Les juges de Paix se font rares et rechercher.

Où se cachent -ils? Pourtant, on est dans une période de grêve générale et de pays lock  » questionnent un riverain.

Le cadavre se décomposait et dégageait d’une odeur nauséabonde. Les agents de Police ont fui la salle de garde à cause de la puanteur.

Alors, il était urgent qu’un juge de Paix se présente au commissariat de Petit-Goâve en vue d’ordonner l’inhumation du corps.

À défaut d’ un juge de Paix, le Parquet de Petit – Goâve doit agir rapidement, si non ce serait compliqué pour des policiers en poste et des autres prisonniers qui ne peuvent respirer, disent les Petit-Goaviens.

Rappelons que le défunt souffrait de la tuberculose à l’intérieur de ladite prison civile.

Par Guyto Mathieu

SUIVEZ @FcnHaiti:

TWITTER

  &

FACEBOOK

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page