Non classifié(e)

Scandale de don de nourriture à la PNH : Food for the poor fait lumière à ce sujet

L’ ONG « Food For the poor  » rejette  d’un revers de main les allégations selon lesquelles elle était de mèche avec des individus qui auraient ourdi un coup d’état contre le Président Jovenel MOÏSE. Lors d’une conférence de presse tenue ce vendredi, le maitre à penser de ladite ONG, apporte des précisions. A titre de d’information, le directeur exécutif de l’organisation admet avoir livré au nom du service de soutien de la PNH, 50 sacs de riz et 30 sacs de poids au village Petit bois à Tabarre le vendredi 5 Février 2021.

« Tout a commencé suite à une requête reçue de l’archevêché de Port -au -Prince, formulée au nom du service de soutien de la PNH en la date du vendredi 5 Février. Il s’agissait d’une assistance alimentaire pour nourrir 800 policiers devant être mobilisés pour garantir la paix durant le week end du 7 Février écoulé « , explique en conférence de presse ce vendredi, le directeur exécutif de l’ONG Catholique. 

Mgr Ogé BEAUVOIR confie avoir répondu rapidement à cette requête, vu que, d’une part,  l’institution garde ses portes fermées en week end et d’autre part, l’accompagnement sans faille de l’institution policière à Food for the poor au moment d’acheminer des rations alimentaires dans ses douze sites en province, spécialement lors des manifestations des rues avec à la clef des barricades dressées sur les voies publiques. 

« L’ un de nos camions avait livré 50 sacs de riz et 30 sacs de poids à l’endroit et à la personne indiquée dans la requête « , précise le prélat. L’inspectrice générale Marie Louis Gauthier a personnellement reçu les produits et signé l’accusé de réception, ajoute le numéro I de Food For the Poor dans son récit.

L’homme d’église se dit stupéfait de constater sur les réseaux sociaux que des gens ont accusé Food for the poor de  conspirer contre le locataire du palais National, suite à l’arrestation de l’inspectrice générale Gauthier pour tentative de coup d’état contre le chef de l’Etat.

Mgr Ogé BEAUVOIR s’inscrit en faux contre ses propos. Il reconnait avoir été induit en erreur suite à la publication du communiqué de la direction de la Police nationale qui nie l’existence ‘ »d’un service de soutien de la PNH  » au sein de l’institution policière.

« Ce scandale donne l’occasion au conseil d’administration de Food For the poor de revoir ses critères de traitement des requetes et d’être  plus rigoureux avec ses partenaires », soutient le directeur éxecutif de l’organisation humanitaire.

Par ailleurs, Mgr BEAUVOIR nie tout lien de parenté entre lui et Me Mario BEAUVOIR cité dans ce coup d’Etat avorté contre le chef du pouvoir en place dont son mandat est arrivé à terme depuis le 7 Février dernier, selon l’opposition. 

   Jean Allens Macajoux

[email protected]

SUIVEZ @FcnHaiti:

TWITTER

  &

FACEBOOK

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page