Societe
A la Une

RECIPROC encourage l’État haïtien à accorder des avantages sociaux et des moyens de transport aux ouvriers textiles

Le Réseau civique pour la promotion des citoyens (RECIPROC) poursuivre sa lutte aux côtés du peuple haïtien. Ainsi, dans une note publiée ce lundi 21 février 2021, cette structure dirigée par Marie Margareth Fortuné invite les autorités haïtiennes à prendre des mesures nécessaires pour combattre l’insécurité et la cherté de la vie, en vue de permettre à la population de connaître des jours heureux.

Pour une unième fois, le RECIPROC fait une nouvelle sortie pour se positionner sur un ensemble de points qui agitent le débat national, notamment la crise politique, la question de cherté de la vie, l’insécurité, les manifs des ouvriers sans compter le dossier de la reconstruction du Grand Sud.

En commentant l’actualité, le RECIPROC dit constater de voir que la dépréciation de la gourde se poursuit, les prix des produits alimentaires se grimpent, ajouté à l’augmentation des prix des produits pétroliers sur le marché local. Alors, pour permettre à la gourde de prendre sa valeur au dépend du dollar américain, Marie Margareth Fortuné invite l’État haïtien à renforcer la production nationale, accroître les exportations et rationaliser les dépenses publiques, pour pouvoir combattre la cherté de la vie.

S’agissant des ouvriers, Mme Fortuné a plus loin, demandé aux gouvernements de prendre de mesures pour améliorer les conditions de vie des gens du secteur textile tout en mettant à leur disposition des avantages sociaux, des moyens de transport, des services médicaux et des restaurants subventionnés.

S’agissant de la question de sécurité, cette structure voit la nécessité pour que le secteur privé, la société civile et le secteur public de se mettre ensemble pour contrôler le commerce des armes à feu et des munitions. « Il faut cesser d’utiliser les gangs des quartiers populaires à des fins polico-insecuritaire ni comme sources de revenus », a-t-elle plaidé avant de demander de criminaliser le port illégal d’armes à feu.

Toutefois, RECIPROC sur le plan politique, encourage tous les acteurs de la vie nationale à se mettre ensemble pour sortir le pays dans cette impasse difficile. » Les classes politiques et les organisations de la société civile doivent faire un dépassement de soi en évitant les rivalités mesquines et les coups bas », a lâché Marie Margareth Fortuné, qui de plus, salué la conférence internationale sur la reconstruction du Grand Sud lancée par le gouvernement et la communauté internationale.

« Le temps presse, Haïti est au fond de l’abime. RECIPROC a repris son engagement à lutter aux cotés des hommes et des femmes de bonne volonté pour sauver notre Nation en péril », a écrit Mme Fortuné.

FCN Haïti

SUIVEZ @FcnHaiti:

TWITTER

  &

FACEBOOK

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page