Insécurité
A la Une

Préoccupé par la dégradation de la situation sécuritaire du pays, le CNSCA appelle le gouvernement à agir en urgence pour freiner ce fléau

Le Conseil national de la société civile haïtienne (CNSCA) a exprimé ses vives préoccupations face à la dégradation continue de la situation sécuritaire qui règne dans le pays. Dans une note de presse, cette structure de la société civile dit constater que depuis plusieurs années, il règne un véritable climat de peur et d’insécurité dans le pays qui mettent en péril la vie des paisibles citoyens.

Consterné par la montée de l’insécurité dans le pays, le Conseil national de la société civile haïtienne (CNSCA) a fait une nouvelle sortie pour attirer l’attention des autorités sur les actes de violence qui se multiplient au jour le jour dans le pays. A travers tous les coins, les bandits terrorisent la population sous les yeux des dirigeants. En dénonçant cette situation désastreuse, les membres de ladite structure ont indiqué que la prolifération des groupes armés et les actes de kidnapping rendent la situation encore plus complexe pour le peuple haïtien.

De plus, le CNSCA par le biais de cette note, a exprimé ses inquiétudes par rapport aux derniers cas d’enlèvement survenus dans l’aire métropolitaine de Port-au-Prince. Face à la recrudescence des actes de violence, le CNSCA croit qu’il est urgent de freiner ce phénomène qui a déjà causé des pertes en vie humaine.

Par conséquent, CNSCA a demandé à l’Etat haïtien à remplir sa mission relative à la protection des biens et des personnes. « Le gouvernement et la Police nationale d’Haïti doivent travailler pour sécuriser tout le territoire national, afin de permettre à la population de circuler en toute quiétude », a-t-il écrit affirmant que : « Gouvenman, lapolis ak lajistis dwe pran bon jan mezi pou rezoud pwoblèm ensekirite sa k’ap gangrennen sosyete a ». « Plas bandi se nan prizon oubyen nan simetyè. Kriminèl pa dwe kontinye ap bay popilasyon an ak lapolis bout teren. Fok van ensekirite sa a sispann soufle pou lespwa ka boujounen nan peyi a».

FCN Haïti

SUIVEZ @FcnHaiti:

TWITTER

  &

FACEBOOK

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page