ActualitésEconomieInternational
A la Une

L’inflation au Japon atteint le niveau inédit depuis 1991

La flambée des prix qui touche le monde entier atteint désormais le Japon, un pays qui est donc en train de sortir de près de vingt années de déflation.

Dans l’archipel, après une hausse de 2,4% en juillet, les prix ont augmenté de 2,8% en août par rapport à l’an dernier. C’est nettement moins que le taux d’inflation auquel la plupart des pays occidentaux sont confrontés, mais au Japon, une telle hausse des prix est sans précédent depuis trente et un ans.

Et c’est notamment la classe moyenne qui est frappée de plein fouet par l’augmentation du coût de la vie, car le taux d’inflation de 2,8% n’englobe pas les produits alimentaires qui, eux, affichent des hausses de prix de 15% pour le pain ou encore 36% pour l’huile. Et c’est pareil pour les produits énergétiques : le gaz et l’électricité ont respectivement augmenté de 20% et 21%.

L’inflation a poussé les Tokyoïtes à modifier leurs habitudes de consommation. « Même les produits de base comme la farine, le sucre, les pâtes ou le riz sont désormais hors de prix ! Cela devient compliqué à gérer », raconte l’un. « Avec ma petite retraite, j’avais déjà du mal à joindre les deux bouts, mais là, maintenant, pour sûr, je ne m’en sors plus », ajoute une autre.

Et c’est même la triple peine pour les Japonais, car en plus des prix qui s’envolent et des salaires qui stagnent, le yen a dégringolé à un niveau plancher, jamais vu depuis vingt-quatre ans. En six mois, il a perdu 20% de sa valeur par rapport au dollar. Résultat : les Japonais paient au prix fort tous les produits importés, un véritable défi dans ce pays dont 60% des denrées alimentaires consommées proviennent de l’étranger.

Cette crise économique va-t-elle se transformer en grogne sociale ? À en croire les sondages, les trois quarts des Japonais sont mécontents de la réponse des autorités à la flambée des prix.

FCN-Haiti avec RFI

SUIVEZ @FcnHaiti:

TWITTER

  &

FACEBOOK

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page