ActualitésPolitique
A la Une

Le parti RASANBLE et ses alliés prônent la corde raide pour évincer Ariel Henri de la primature

Le parti politique RASANBLE et ses treize autres alliés, dans un communiqué en date de ce mardi 20 septembre 2022, encouragent la population de maintenir les barricades tant que le premier ministre Ariel Henri reste au pouvoir. RASANBLE et ses alliés pensent que le chef du gouvernement et ses commanditaires de la communauté internationale ne cherchent qu’à décimer le peuple haïtien.

Le parti rejette les propos tenus par le premier ministre Henri, dimanche soir, lors de son deuxième adresse à la nation. Les responsables du parti assimilent la déclaration d’Ariel Henri à une tactique de manipulation, en faisant passer la fureur de la population pour des actes de banditisme. RASANBLE a fait comprendre qu’il a agi sous la coupe du secrétaire général des Nations-Unies, Antonio Guterres.

D’ailleurs, ils ont exprimé du même leur désaccord aux déclarations du numéro 1 de l’ONU sur France 24, suggérant au gouvernement de subventionner la population à la place des produits pétroliers. Ce qui montre que le responsable Onusien ne s’est pas bien renseigné sur la situation dans le pays, écrivent les dirigeants de RASANBLE rappelant que seule la subvention de l’essence procure de la satisfaction à la population haïtienne.

RASANBLE et ses alliés estiment qu’Ariel Henri, n’inspirant plus aucune confiance à la majorité des partis politiques, perd toute légitimité de rester à la tête du pays. En définitive, le parti et ses alliés disent appuyer l’initiative des dix sénateurs restant au parlement, de prendre l’initiative du dialogue avec les acteurs politiques pour trouver une issue à la crise du pays.

FcnHaïti

SUIVEZ @FcnHaiti:

TWITTER

  &

FACEBOOK

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page