Non classifié(e)

Lancement officiel du Programme d’amélioration des finances publiques municipales (PRAFIPUM)

Lancement le lundi 14 décembre 2020, du Programme d’amélioration des finances publiques municipales (PRAFIPUM). Financé par l’ambassade Suisse en Haïti, ce présent projet lancé par le ministre de l’Intérieur et des Collectivités territoriales (MICT), Audain Fils Bernadel se donne pour objectif d’aider six mairies du département du Sud-Est à collecter plus de recettes fiscales, afin de répondre au besoin de leur population respective en matière de services.

En Haïti, les municipalités font face à des graves problèmes. Bien qu’elles ont un énorme potentiel fiscal, mais elles n’arrivent pas à les exploiter. Leur assiette fiscale est au restreinte, empêchant à ces dernières de répondre à leur missions.

De manière chiffrée, les informations du coordonnateur à la direction des finances locales du MICT, Mar Eddy Alexandre, révèlent que la finance publique locale rapporte à peu près de 2,5 milliards de gourdes, pourtant, le pays a un potentiel fiscal qui est évalué a environ 30 milliards de gourdes au niveau de la fiscalité locale. Si l’on en croit les données de M Alexandre, il y a beaucoup de perdition de ressources au niveau de la fiscalité locale en Haïti, soit plus de 20 milliards de gourdes de perdition de recettes.

Alors, pour palier ce problème, le MICT a lancé le PRAFIPUM. Un programme qui sera exécuté dans six communes du département du Sud-Est, à savoir les mairies de Jacmel, de La Vallée de Jacmel, mairie de Marigot, de Cayes Jacmel, la mairie de Bainet et la mairie de Côte-de-Fer. Il vise à renforcer les capacités de ces municipalités pour pouvoir leur permettre de collecter des recettes fiscales en collaboration avec la Direction générale des Impôts (DGI).

Pour que cet objectif soit atteint, le titulaire du MICT ainsi que les institutions partenaires se focalisent sur plusieurs mécanismes. Avant tout, il est prévu de sensibiliser les citoyens au respect de leurs obligations fiscales et à la défense de leur droits aux services publics ; de former les agents de bureau et de terrain des services fiscaux des municipalités et d’équiper les administrations communales en matériels informatiques, électriques et technologiques.

Au terme de cet évènement, la mairesse de la Vallée de Jacmel, Marie Yoleine Phillipeaux Scutt, a exprimé son contentement. La mise en œuvre d’un tel programme sera bénéfique pour les communes, a-t-elle déclaré soulignant que la valeur ajoutée de ce programme réside dans son engagement à bâtir les capacités au sein des administrations communales. Toutefois, elle a s’avère nécessaire que ce programme réalise en même temps que la modernisation de l’administration communale et la stabilisation définitive de son personnel.

« Nous croyons que les recettes s’améliorons dans un délai très bref permettant aux communes de faire face aux grands défis d’aménagement urbain, de gestion du territoire et de construction d’infrastructures et d’équipements pour que ces collectivités deviennent autonome financièrement», souhaite la mairesse de La Vallée de Jacmel.

Fact Checking News

SUIVEZ @FcnHaiti:

TWITTER

  &

FACEBOOK

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page