International

La Turquie peut-elle bloquer l’entrée de la Suède et de la Finlande à l’OTAN?

Recep Tayyip Erdogan voit d’un mauvais œil l’intégration de la Suède et de la Finlande à l’OTAN. Le président turc ces pays nordiques, en particulier la Suède, de servir de refuge aux « terroristes » du parti des travailleurs de Kurdistan (PKK), bête noire d’Ankara. Pourtant, la Turquie est-elle prête à aller jusqu’au bout et bloquer le processus d’adhésion? Éléments de reponses, écrit France 24.

Au sein de l’Organisation de l’Atlantique Nord (Otan), la Turquie n’est décidément pas un membre comme les autres. Après avoir acheté un système antimissile à la Russie en 2019, ou encore soutenu l’Azerbaïdjan dans le conflit au Haut-Karabakh, Ankara fait une nouvelle fois cavalier seul en signifiant son hostilité à une adhésion de la Finlande et de la Suède.

« Comment allons-nous leur faire confiance ? La Suède est la pépinière des organisations terroristes (…) Nous ne cèderons pas sur l’adhésion à l’Otan de ceux qui appliquent des sanctions envers la Turquie », a martelé lundi 16 mai Recep Tayyip Erdogan après l’annonce officielle de la demande d’adhésion des deux pays nordiques. 

SUIVEZ @FcnHaiti:

TWITTER

  &

FACEBOOK

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page