AssassinatSociete
A la Une

La presse haïtienne en deuil: un journaliste tué et deux autres blessés par balles, au cours de la Manif des ouvriers

Pour une nouvelle journée, les ouvriers/ouvrières de la sous-traitance sont descendus-es dans les rues ce mercredi 23 février 2022, pour réclamer 1500 gourdes comme salaire minimum. Cette journée de Manif émaillée par des violences policières sur la route de l’aéroport a coûté la vie à un journaliste et occasionné deux autres blessés, a confirmé le PDG LAWA FM, 104.7 de la commune de Gros morne, M. Romane OMEUS, à la rédaction de Fact Checking News (FCNHaiti).

Alors qu’ils étaient dans les rues pour couvrir la nouvelle journée de manifestation des ouvriers/ouvrières, Maxilien Lazarre est décédé et Yves Fixé Moïse et Sony Laurore ont été hospitalisés pour des blessées graves après avoir touchés par balles sur le Boulevard Toussaint L’ouverture, au moment où des agents de la Police nationale d’Haïti (PNH) tentaient de disperser la manifestation des ouvriers.

Le confrère de la presse décédé travaillait pour une agence en ligne connu sous le nom de « Roi des Infos » et la radioLawa FM de Gros-Morne, et les deux autres sont affectés à la Radio Communautaire haïtienne (RCH 2000), a appris l’agence en ligne FCNHAITI. Toutefois, il faut souligner que ces derniers sont victimes dans l’exercice de leurs fonctions.

Le Directeur Général de Lawa FM, M. Romane OMEUS, accuse les agents de l’ordre pour une 2ème fois ont attaqué son journaliste puis ôté sa vie dans l’exercice de ses fonctions au moment où il réalise son reportage. Selon M. OMEUS, le défunt qui a perdu son téléphone portable sous les balles des policiers était la cible de ces agents, affirme-t-il.

FCN Haïti

SUIVEZ @FcnHaiti:

TWITTER

  &

FACEBOOK

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page