Non classifié(e)

La FAO proclame 2021, Année internationale des fruits et des légumes

L’Assemblée générale des Nations Unies a déclaré 2021, Année internationale des fruits et des légumes. Cette Année internationale des fruits et des légumes qui sera célébrée en 2021, offre une occasion exceptionnelle de sensibiliser le public sur le rôle important des fruits et des légumes dans la nutrition, la sécurité alimentaire et la santé humaine, ainsi que dans la réalisation des objectifs de développement durable des Nations Unies, a précisé la FAO.

Une telle initiative donnera une plus grande visibilité aux petits producteurs et attirera l’attention sur la sécurité alimentaire et la nutrition, a relevé la FAO tout en notant que l’année internationale des fruits et des légumes pourra servir de tremplin pour la réalisation des objectifs de développement durable (ODD) à l’horizon 2030.

La FAO a notamment souligné que cette initiative va renforcer la capacité de tous les pays, en particulier les pays en développement, d’adopter des approches et des technologies novatrices dans la lutte contre les pertes et gaspillages de fruits et légumes.

« L’innovation et le recours à des technologies et des infrastructures améliorées sont déterminants pour accroître l’efficience et la productivité des chaînes d’approvisionnement en fruits et légumes afin de réduire les pertes et gaspillages », a relevé la même source.

La FAO a considéré dans le même sillage que la culture des fruits et des légumes peut contribuer à une meilleure qualité de vie pour les agriculteurs familiaux et leurs communautés, ajoutant qu’elle engendre des revenus, crée des moyens d’existence, améliore la sécurité alimentaire et la nutrition, et renforce la résilience grâce à la gestion durable des ressources locales et à la promotion de l’agro-biodiversité.

Dans un message à l’occasion du lancement de cette année internationale, le Secrétaire général de l’ONU, António Guterres a souligné que : « les fruits et légumes sont le fondement d’une alimentation saine et variée ». Ils apportent à l’organisme une abondance de nutriments, renforcent le système immunitaire et contribuent à réduire les risques de maladies. Et pourtant, malgré ces avantages considérables, nous n’en consommons pas assez », a-t-il ajouté.

«En cette Année internationale, profitons-en pour repenser la manière dont nous produisons et consommons les aliments. Réexaminons nos systèmes alimentaires et engageons-nous à édifier un monde plus sain, plus résilient et plus durable, où nous pourrons, toutes et tous, accéder, à un coût abordable, à la nutrition diversifiée dont nous avons besoin », a conclu le chef de l’ONU.

Fact Checking News

SUIVEZ @FcnHaiti:

TWITTER

  &

FACEBOOK

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page