ActualitésEnvironnement

international: les pays européens à l’épreuve des canicules,plus intenses et plus fréquentes

Après l’Espagne et le Portugal, la France subit une nouvelle vague de chaleur. Celle-ci devrait ensuite frapper de plein fouet, et de manière inédite, le Royaume-Uni et l’Irlande. En France, comme dans les pays de la péninsule ibérique, cette deuxième vague en quelques semaines s’accompagne de violents feux de forêt, conséquences de ces chaleurs extrêmes sur des terres en situation de grande sécheresse.


Alors que l’Europe occidentale se remet tout juste d’une première vague de chaleur, survenue précocement à la mi-juin, les météorologues sont plus alarmistes quant à la dureté de celle qui s’installe tout juste. Selon eux, l’épisode caniculaire exceptionnel attendu ces prochains jours pourrait atteindre, voire dépasser, l’ampleur de celui, traumatisant, survenu en 2003, qui avait fait quelque 70 000 morts en Europe (dont plus de 15 000 en France).

Spécialiste du climat au Met Office, Nikos Christidis souligne auprès de l’AFP que le « réchauffement climatique influence déjà la possibilité de températures extrêmes dans le pays ».

Les risques d’atteindre les 40 °C « pourraient être dix fois plus probables dans le climat actuel que sous un climat naturel qui ne serait pas affecté par l’influence humaine », ajoute-t-il. Le service britannique de météorologie souligne que « la fréquence, la durée et l’intensité de ces événements ces dernières décennies sont clairement liées au réchauffement de la planète et peuvent être attribuées à l’activité humaine ».

FCNHAÏTI avec France 24 et AFP

SUIVEZ @FcnHaiti:

TWITTER

  &

FACEBOOK

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page