Actualités
A la Une

Haïti-Politique: La COESCI propose une transition «Tèt Ansanm» pour l’après 7 février

La Coalition des Organisations Engagées de la Société Civile dit s’inquiéter de de la dégradation ds conditions sociopolitiques du Pays à l’approche du 7 février. Dans une note pour la presse, portant la signature de Gaspard Augustin et la militante Salvadine Printemps, la COESCI dit constater que la situation est très tendue, plutôt confuse et incertaine.

Le laxisme de l’État, le manque de capacité des membres du gouvernement à relever les principaux défis, l’indifférence et le mépris des autorités sont autant de causes qui expliquent cette tension au sein de la population par rapport à cette date, souligne la coalition.

Les responsables de la COESCI condamnent également le comportement des acteurs en présence qui, écrivent-ils, risque de fragiliser encore plus le peu de tranquillité qui reste dans la société. L’organisation en profite pour demande aux hommes et femmes politiques du pays de faire un dépassement de soi pour éviter un effondrement total de la société.

Dans cette note, la COESCI en profite aussi pour proposer ce qu’elle appelle une transition «tèt Ansanm» avec une mission d’amener les acteurs sur la table du dialogue. La commission de médiation du dialogue sera composée du sénat, de l’église, du vodou, les syndicats, l’université etc.… Le sénat de la république se chargera d’initier les démarches sou l’observation du COREGROUP, suggère la Coalition.

FcnHaïti

SUIVEZ @FcnHaiti:

TWITTER

  &

FACEBOOK

Bouton retour en haut de la page