ActualitésFormationSociete
A la Une

Haïti: La Fondation ANJE s’engage dans la formation des jeunes surâgés

La Fondation Aidons Nos Jeunes à Évoluer (ANJE), de concert avec la Communauté d’Agglomération de la Rochelle ont organisé, le vendredi 2 décembre 2022, à Port-au-Prince, une cérémonie de remise de certificat à 82 jeunes surâgés. Issus des quartiers exposés à des violences armées, ces jeunes ont reçu des formations gratuites en informatique bureautique, carrelage et électricité.

Plus de 80 jeunes surâgés ont reçu le vendredi 2 décembre 2022, à Port-au-Prince, leurs certificats de participation à des formations professionnelles.

Il s’agit d’une initiative de la Fondation Aidons Nos Jeunes à Évoluer (ANJE), supportée par la Communauté d’Agglomération de la Rochelle. Pendant plus de six mois, ces jeunes ont reçu des formations gratuites en informatique bureautique, carrelage et électricité.

Selon les déclarations de Nadège Joachim, présidente de la Fondation ANJE, ces jeunes ont été recrutés dans des quartiers difficiles comme Fort-Mercredi, Bel-Air, Village de Dieu et Portail Léogâne. Selon ses dires, cette formation apportera un peu d’espoir pour le pays et ces quartiers en particulier où les jeunes sont exposés à la violence armée et les armes sont plus à leur portée que d’apprendre un métier.

Madame Nadège Joachim Augustin, présidente de la Fondation ANJE.

Elle en a profité pour saluer leur détermination en dépit des difficultés dûes à la situation du pays ils à boucler la formation, ce qui en témoigne de leur volonté à gagner leur vie dignement.

Pendant11 ans, 1 700 jeunes ont été formés dans des métiers manuels, a indiqué la responsable de ladite Fondation. Les récipiendaires ont reçu chacun un kit contenant des outils de travail.

L’ancien ministre de l’éducation nationale et de la formation professionnelle, le professeur Pierre Buteau a renouvelé son support à ce programme qui vise à former cette catégorie qui ont raté une partie de leur éducation. Il a salué le volonté ainsi que leur détermination à prendre part dans cette formation qui leur permettra de mieux affronter la vie.

De son côté le représentant de l’Ambassade de France en Haïti, Vincent Hommeril, a salué la détermination de ces jeunes qui n’ont pas pû faire des études durant leur plus jeune âge mais qui ont maintenant un métier. Il a souligné que ces gens vont contribuer à leur niveau, à changer le monde et ce, dans le bon sens.

L’ex Maire de Port-au-Prince, Jean Yves Jason a pour sa part mis l’accent sur l’importance de la formation des jeunes dans le développement d’une société. Il en a profité pour souligner que le pays fait face à une carrence de professionnels qualifiés. « Ces types de métiers sont porteurs d’espoir pour le pays », a-t-il martelé.

Le Directeur académique du Centre de Technologie Moderne d’Haïti (CETEMOH), Ludsen St-Phar a exhorté les jeunes à prendre en compte leur futur, à oser dans la vie pour atteindre le sommet. Il faut des citoyens pour construire l’Haïti que nous rêvons, a scandé le responsable.

FCN Haïti

SUIVEZ @FcnHaiti:

TWITTER

  &

FACEBOOK

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page