ActualitésSécurité
A la Une

Nouvelle mission de paix en Haiti: James Boyard opte pour la mobilisation de moyens et de stratégies locaux pour freiner les menaces des gangs armés

Selon des informations circulant dans le milieu diplomatique, en marge au 9e Sommet des Amériques tenu du 6 au 10 juin 2022 à Los Angeles (Etats-Unis), les Nations unies seraient en train de réfléchir à la création d’une nouvelle mission de maintien de paix, chargée de contribuer aux efforts du rétablissement de la sécurité en Haïti.

Questionné sur cette éventualité, le Prof. James Boyard avoue qu’il est plus favorable à la mobilisation de moyens et de stratégies locaux pour réprimer les menaces représentées par les gangs armés tant pour la sécurité nationale que pour la sécurité citoyenne. Cependant, le Prof. Boyard soutient que si les autorités haïtiennes préfèrent que ce soit la communauté internationale qui prenne l’initiative de décréter l’Etat d’urgence sécuritaire à travers le recours au fameux « Chapitre 7 » de la Charte des Nations unies, le Gouvernement haïtien aurait intérêt à faire valoir au moins quatre (04) considérations de fond :

(1) Que cette Mission soit limitée dans le temps (maximum une année) ;

(2) Qu’elle ne dispose pas de Mandat multidimensionnel, mais plutôt d´un Mandat spécifique ;

(3) Quelle soit de nature « Offensive » et non simplement de « Stabilisation » ;

(4) Que le Memorandum Of Understanding (MOU) qui sera conclu avec les autorités haïtiennes consacre la reconnaissance de la Responsabilité de ladite Mission pour tout préjudice qui pourrait être causé au territoire et aux citoyens haïtiens du fait de l’intervention de la Mission (ce qui permettra de combler le vide juridique en matière de reconnaissance de la Responsabilité internationale des Opérations de maintien de paix (OMP) et éviter que les éventuelles poursuites en Dommages et Intérêts ne connaissaient les mêmes revers judicaires que la fameuse Affaire du Choléra ».

        Ces considérations sont d’autant plus opportunes, soutient Mr. Boyard, que le pays a déjà connu de 1994àà 2017 pas moins de six (06) anciennes missions de maintien de paix qui n’ont pas du tout été à la hauteur des attentes ni des haïtiens ni de la communauté internationale.   

Il est à rappeler que le Prof. James Boyard a déjà à son actif deux ouvrages sur les Missions de maintien de paix des Nations unies, dont « L’ONU et les Opérations de maintien de paix » paru en mai 2010 et préfacé par le Prof. Lesly François Manigat et « Les Opérations de maintien de paix : entre ordre et chaos » publié en 2012.

Le Prof. Boyard détient aussi trois diplômes de Master en Sécurité et Défense, obtenu notamment à l’Université Jean Moulin Lyon 3 (2009), au Collège interaméricain de défense et à l’Académie de sciences politiques et stratégiques de Chili (2014).

Son dernier Livre « Le Procès de l’Insécurité : Problèmes, Méthodes et Stratégies », paru en juin 2021 plaide en faveur d’une solution haïtienne à la crise de sécurité.

SUIVEZ @FcnHaiti:

TWITTER

  &

FACEBOOK

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page