Non classifié(e)

Haïti/Environnement: Découverte étrange d’un poisson géant à Grand Boucan dans les Nippes

*Selon les images parvenues à la rédaction de Fact Checking News, dans la soirée du samedi 24 Octobre 2020, l’animal en question pourrait mesure 10 mètres de longueur. Jusqu’à date, les autorités concernées ignorent la présence de l’animal remarqué à grand boucan dans le département des nippes.

Un événement qui a soulevé la curiosité des habitants de cette localité ,car il est très rare de constater,dans les rivages de la République d’Haïti, les poissons de cette dimension. Plusieurs dizaines de personnes entouraient l’animal qui présente l’allure d’un requin baleine ou autrement dit un Cachalot, Une espèce en voie de disparition qui nécessite une protection. Ce qui est loin d’être le cas pour cet animal échoué sur les côtes d’Haïti, plus précisément dans la commune de Grand Boucan, situé dans le département des Nippes.

Jusqu’à date, la rédaction de Fact Checking News, n’a encore reçu aucune note de la part des autorités concernées appelant à la protection de l’animal. Et dans les medias traditionnels c’est le silence total sur ce dossier. On ignore au moment de la rédaction si une équipe du ministère de l’environnement a été dépêchée
sur les lieux voir de quel type de poisson dont il s’agit.

Joint au téléphone, un ancien cadre du Ministère de l’Agriculture, des Ressources Naturelles et du Développement Rural qui a voulu garder l’anonymat, fustige le comportement des autorités qui, dit-il , ne tiennent jamais compte des multiples recommandations très souvent publiées dans le journal Le Nouvelliste. Actuellement le dirigeant d’une structure privée travaillant dans le domaine de l’agriculture et de l’environnement, il déplore également le manque d’éducation et l’imprudence de la population qui risque de consommer la viande de l’animal en question sans chercher à savoir de quoi il soufre ou encore plus s’il n’est pas contaminé.

Soulignons que ce n’est pas pour la première fois que les habitants de ces côtes remarquent une telle apparition sur leurs rivages. Ces mammifères ou ces poissons
finissent très souvent dans les ventres des habitants de la zone sans tenir compte des risques qu’ils encourent.

FCN

SUIVEZ @FcnHaiti:

TWITTER

  &

FACEBOOK

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page