Education
A la Une

Haïti-Éducation-Sit-in: Plus de 500 professeurs nommés réclament plusieurs mois d’arriérés de salaire

Des dizaines de diplômés de l’ENS, de FIA, de CFEF et de l’ENARTS ont organisé un Sit-in devant les locaux du Ministère de l’Économie et des Finances (MEF), à Port-au-Prince, ce jeudi 17 novembre 2022, pour réclamer de l’État environ dix (10) mois d’arriérés de salaire. Ils sont plus de 500 jeunes professeurs nommés qui n’ont pas encore reçu leur salaire.

Ces enseignants avaient reçu leur lettre de nomination en présence du premier ministre Ariel Henry, accompagné du minstre de l’éducation Nesmy Manigat et Émeline prophète le 24 janvier 2022. Ces dossiers étaient au cabinet du ministre des finances, M. Patrick Boisvert, depuis plus de 8 mois, depuis lors, aucun suivi n’a été faite, selon les dires des professeurs protestataires.

Hurlant leur colère, ces étudiants nommés ont dénoncé la mauvaise gestion du ministre Boisvert et la façon dont il traite la jeunesse haitienne évoluant dans le système éducatif haïtien, après des mois de dur labeur, au péril de leur vie dans un pays comme le nôtre pour parvenir à enseigner dans des conditions vachement difficiles. « nous protestons énergiquement contre ce comportement et réclamons les 10 mois d’arriérés de salaire. »

« Nous n’irons pas au Brésil, nous ne serons pas humiliés par les étrangers, nous resterons dans les lycées pour rendre service aux enfants en les éduquants pour l’avenir de notre pays. Si les autorités étatiques ne prennent pas leurs responsabilités sur ce dossier, nous continuerons à nous battre jusqu’à ce qu’elles entendent notre voix et arrivent à satisfaire nos révendications, » déclarent ces professeurs.

La réouverture des classes étaient fixée pour le 6 septembre 2022, empêchée faute du mouvement pays lock lié à l’insécurité généralisée, la crise du carburant et l’augmentation des prix des produits pétroliers sur le marché local, les autorités ont dû reporter la rentrée scolaire pour le 3 octobre. Plus de deux mois après, aucune décision n’a été prise en conséquence pour faire retourner les enfants à l’école. Un calvaire pour les parents qui ne savent à quel Saint se vouer!

Par Eben-Ezer Delice

SUIVEZ @FcnHaiti:

TWITTER

  &

FACEBOOK

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page