Education
A la Une

Engagée dans la cause éducative, PHOTE invite l’État haïtien à prendre des dispositions pour doter le MENFP d’un bâtiment flambant neuf

Depuis sa fondation, la Plateforme haïtienne des organisations des travailleurs en éducation (PHOTE) s’est engagée à fond pour que le personnel éducatif soit mieux traité. Le jeudi 24 février 2022, PHOTE étant qu’organisation syndicale a organisé une conférence de presse pour réclamer de meilleures conditions de travail et du même coup,dénoncer le mauvais comportement des autorités éducatives, qui selon les syndicalistes n’ont rien fait pour rehausser le système éducatif haïtien.

Pendant que des pays membres des nations Unis s’engagent à répondre aux exigences des 17 ODD d’ici 2030, en Haïti c’est bien le contraire, car le secteur éducatif comme tant d’autres secteurs importants de la vie nationale qui devraient être pris en charge par l’Etat haïtien sont méprisés par ces derniers. Le pire, le MENFP est toujours privé de sa propre bâtisse, 12 ans après le passage du séisme du 12 janvier 2010. Chaque service dudit ministère se trouve dans une adresse différente, a dénoncé le secrétaire aux doléances de la Plateforme haïtienne des organisations des travailleurs en éducation, Junior Leo, en marge d’une conférence de presse tenue le jeudi 25 février.

Toujours dans le cadre de cette nouvelle sortie dans la PHOTE, Sa secretaire generale, Mme Rachelle Louissaint a présenté le cahier de revendications de la plateforme au ministre Nesmy Manigat, dans lequel elle réclame l’augmentation salariale, de meilleures conditions de travail pour les travailleurs et travailleuses en éducation et la construction du bâtiment du MENFP pour permettre aux employés dudit ministère de trouver un espace sain afin de bien remplir leur fonction au sein du système éducatif haïtien. Aussi, les syndicalistes exigent la nomination des contractuels et le paiement de plusieurs mois d’arriérés de salaire des employés.

Par ailleurs, le syndicaliste Junior Leo monte au créneau pour dénoncer, d’un côté, les actes discriminatoires qui existent au sein du ministère, et de l’autre côté, un groupe mafieux qui d’après lui, travaille au détriment du MENFP. « Ce groupe malhonnête a pris le MENFP en otage et empêche la construction du ministère en faisant des actes de corruption dans une affaire de location de maison pour loger les services du ministère » a-t-il scandé tout en affirmant que chaque service dudit ministère se trouve dans une adresse différente.

Face à toutes ces dérives, les syndicalistes demandent au ministre Manigat de prendre des mesures qui s’imposent pour doter le MENFP d’un nouveau bâtiment. Et face à la cherté de la de la vie, ces derniers encouragent le titulaire du ministère de l’éducation nationale à ajuster le salaire du personnel éducatif. En outre, PHOTE plaide en faveur de la nomination des professeurs et la construction des institutions scolaires publiques pour loger les écoles qui travaillent dans l’insalubrité.

Cependant, dans le cas où leurs revendications ne prennent pas en compte, les syndicalistes menacent d’intensifier leur mouvement dans les jours qui viennent jusqu’à ce que les responsables accèdent à leur requête.

FCN Haïti

SUIVEZ @FcnHaiti:

TWITTER

  &

FACEBOOK

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page