Non classifié(e)

Haïti/Droit humains : Tabassé à cause ses opinions politiques , l’artiste Ronald Chery se plaint d’avoir été délaissé

Le lead vocal du groupe Bonga One, a été admis dans un hopital de la Capitale. Le traitement qui lui a été infligé par ses ravisseurs à causé de graves problèmes particulièrement au pied gauche qui etait deja sous traitement. Sur son lit d’hopital, il a accepté d’accorder une interview à la redaction de Fact Tcheking News.

Dans sa meringue intitulée « Nan kisa peyim pran la », Ronald Chéry critique les manoeuvres dilatoires de l’opposition politique qui, fait-il remarquer prenne la population pour des pantins ou de vulgaires imbéciles. Selon lui les opposants politiques accusent à tort le pouvoir en place alors qu’ils arment des jeunes dans les quartiers populaires et maitiennent un climat de déstabilisation. D’un autre côté ils prêchent également l’unité et l’entente entre les haïtiens pour sortir Haïti du marasme économique.

« Dans ce pays, qu’on soit pour ou contre on est exposé à des  actes de banditisme », a déclaré d’une voix faible et tremblotante l’artiste compositeur. « Je sortais de Delmas pour me rendre dans un studio à Carrefour. Bloquer au niveau de Martissant j’ai du prendre une moto pour aller plus vite. En cours de route des hommes encagoulés se faisant passer pour mes fans ont pointé leurs armes sur moi avant de m’emmener dans un lieu inconnu pour me tabasser et me dépouiller de tout ce que j’avais sur moi. Ces derniers se montraient très menaçant et tenaient à ce que je leur donne de l’argent que j’ai soi-disant reçu de la part du gouvernement pour composer ma méringue carnavalesque », raconte l’artiste.

La vidéo montrant l’artiste en train de se faire tabasser tourne en boucle sur les réseaux sociaux. « J’ai failli y laisser ma peau n’était-ce pas l’intervention de la divine providence »,  argue Ronald Chéry.


Sur son lit d’hopital seulement sa femme et des membres de sa famille sont présents pour lui. « Aucun membre du gouvernement ne m’a contacté se plaint-il. Le chanteur qui reconnaît toutefois avoir déjà composé plusieurs tubes et jingles en faveur de l’équipe au pouvoir.

JA/Fact Checking News

SUIVEZ @FcnHaiti:

TWITTER

  &

FACEBOOK

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page