Non classifié(e)

Haïti-Crise Politique: Le Parti ACIREH appelle Ariel à dialoguer aux différents protagonistes

Dans une lettre ouverte adressée au premier ministre Ariel Henry en date du 23 septembre 2022, les responsables du Parti Assemblée Citoyenne pour Relancer Haïti (ACIREH) dressent un tableau sombre de la situation socio-économique et politique du pays. Les responsables dudit parti demandent au premier ministre Ariel Henry à reprendre sans délai, les séances de négociation afin d’aboutir à la formation d’un gouvernement d’union nationale. La rédaction de FCN Haïti invite ses lécteurs-trices à découvrir ladite correspondance dans son intégralité.

Port -au- Prince, le 23 septembre 2022
Lettre ouverte au Premier Ministre Ariel Henri

Objet: reprise sans delai les séances de négociation

Monsieur le Premier Ministre,
Le Parti Assemblée Citoyenne pour Relancer Haïti (ACIREH), signataire du Protocole d’Entente Nationale (PEN), se fait le devoir de vous rappeler que depuis 1986, Haïti, notre chère patrie, ne vit que de crise en crise. Les gouvernements qui se sont succédé, n’ont pas pu arriver à créer les conditions nécessaires pour la mettre sur la vraie route du développement. Cela signifie que la démocratie et l‘État de droit prônés par la constitution de 1987 amendée, demeurent jusqu’à présent une leurre .

Les différentes couches de la population s’exposent à des difficultés de toutes sortes, telles que: instabilité politique, absence d’investissement national et international, accélération du taux de chômage et montée vertigineuse de l’inflation.

La prolifération des gangs doublée des actes de kidnapping, des assassinats et exécutions sommaires enregistrés un peu partout dans le pays, la dévaluation de la monnaie locale et la mise en circulation d’une circulaire de la BRH interdisant à nos compatriotes de recevoir leurs transferts en dollars américains venant de la diaspora représentent encore, un fléau qui tend à décimer la population dans sa dignité humaine et physique.

C’est pour vous dire que Monsieur le Premier Ministre, durant nos 36 ans de règne de gouvernance entre guillemet, notre pays ne fait que stagner pour ne pas dire rétrograder.

La dernière décision de votre gouvernement d’augmenter, les prix des produits pétroliers à la pompe a enflammé davantage la colère de la population. Ainsi, une bonne frange d’elle, a entamé depuis tantôt deux (2) semaines, un mouvement de mobilisation dans tout le pays pour exiger sans condition, le retrait de cette mesure et du même coup, votre départ du pouvoir. Ce mouvement de mobilisation a déjà pris, vous le voyez bien PM, une forme violente avec, entre autres, des scènes de pillage et de casses dans des bureaux publics et privés de la capitale et des villes de province.

Monsieur le premier Ministre, vous savez très bien en tant qu’intellectuel avisé, que vous étiez arrivé à la tête de la Primature en dehors des procédures tracées par la constitution. Donc, vous dirigez un gouvernement de fait ne disposant d’aucune légitimité. Présentement, il est clair que Monsieur le Premier Ministre, il n’existe aucune solution institutionnelle et constitutionnelle permettant de résoudre cette crise structurelle et conjoncturelle à laquelle fait face le pays.

Au carrefour que nous sommes, la seule solution qui prévaut, c’est bien un dialogue inter haïtien, sans fioriture ou Langue de bois, en vue de parvenir à un accord inclusif entre les acteurs. Le Parti vous demande, mais sans que vous soyez le maître de CÉANS, d’être autour de la table du dialogue pour aider à trouver la meilleure formule permettant au pays de sortir de cette crise chronique en raison de vos expériences vécues dans le paysage politique haïtien.

Car, le peuple en a trop souffert.

Aussi, ACIREH vous inviterait t- elle à changer les lignes argumentatives de vos discours en sacrifiant vos intérêts personnels, ceux de vos clans au profit du pays, de la collectivité. Le pays est presque en coma. Il est entrain de se déchirer. Il est au bord de l’abîme.

N’attendez pas qu’une solution nous vienne de l’extérieur ou notre sol national soit encore une fois souillé par les bottes yankee.

ACIREH demande aussi aux acteurs de s’organiser en vue de la formation, dans le cadre de ce dialogue souverain, d’un Gouvernement d’Union Nationale composé d’hommes et de femmes très connus dans le milieu pour leur intégrité et leur compétence.

Ce nouveau gouvernement qui aura une durée maximum de deux (2)ans, évoluera sous le parapluie d’un exécutif bicéphale. Il sera assisté d’un organe de contrôle qui jouera le rôle du parlement pendant la durée de la transition.

Le pays n’appartient pas à un seul secteur mais à nous tous.

Espérant que votre sagesse, votre civisme et votre patriotisme vous guident dans le sens de la présente, le parti Assemblée Citoyenne pour Relancer Haïti (ACIREH) vous transmet, Monsieur le Premier Ministre, ses salutations les meilleures.

Me Jelaime Pierre, Av.
Président

Tél : 3113-6329 / 4373-9875
[email protected]
[email protected]

FCN Haïti

SUIVEZ @FcnHaiti:

TWITTER

  &

FACEBOOK

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page