ActualitésSociete
A la Une

Haiti/crise : la situation dégénère, le gouvernement reste insensible et les nations unies passent à côté

Alors que le pays s’est plongé dans le chaos, le conseil de sécurité des Nations Unies s’était réuni, le lundi 26 septembre 2022, autour de la situation actuelle d’Haïti. Lors de son intervention devant le conseil de sécurité, M. Jean Victor Généus, ministre des affaires étrangères, a déclaré que la situation du pays «est globalement sous contrôle du Gouvernement ». Ce qui fait un grand tôlé dans le pays. Après une telle déclaration, les haitiens ont fini par croire réellement que l’équipe au pouvoir n’a aucun souci pour soulager leurs souffrances qui a trop perdurées.

Quelques jours après la 77ème assemblée générale des nations unies, le conseil de sécurité a organisé une rencontre en vue de statuer sur la cas d’Haïti, 24h après, rien de concret pour Haiti . Selon les citoyens, les Nations Unis se moque totalement de ce pays depuis un bail, et le gouvernement haitien n’est pas en mésure de défendre la cause du peuple.

Le Conseil de sécurité de l’ONU a déjà voté la prolongation d’un an du mandat de son Bureau intégré en Haïti (BINUH). Les États-Unis proposent une résolution qui établirait un nouveau cadre pour sanctionner les chefs de gangs d’Haïti, ceux qui fournissent des armes aux gangs et qui les financent. En outre, lors de la réunion de Conseil de sécurité des Nations Unies, le représentant de la Chine a déclaré :  » En Haïti les gangs détruisent les bases de la société. C’est un pays qui fait face à une situation anarchique. Si ce système n’est pas démantelé, le pays ne connaîtra jamais la paix, »

 » Pour les haitiens ce sont que des paroles en l’air, nombreux sont les haitiens discutant dans les rues de Port-au-Prince qui ignorent complètement cette déclaration, ils disent que les américains savent très bien qu’ils sont les pionniers dans l’instabilité politique du pays y compris l’insécurité généralisée, cependant les Etats-Unis font semblant qu’ils veulent aider Haiti. »

Ce lundi, les membres du Conseil de sécurité ont été informés malgré les récentes manifestations violentes se sont calmées, Haïti est toujours confrontée à une situation difficile. La faim ravage le peuple, les entrepreneurs envisagent de quitter le pays, les hôpitaux ferment leurs portes, les malades sont privés de soins , entre autres.

Les Haïtiens manifestent depuis plusieurs semaines pour de multiples raisons notamment l’insécurité. Les gangs contrôlent aujourd’hui une grande partie du territoire national. Depuis plusieurs années, ces bandes criminelles ont été financées et instrumentalisées par une large majorité des secteurs vitaux et principalement des politiciens haïtiens pour faire asseoir leur pouvoir.

La situation actuelle d’Haiti est le produit de la convergence de l’hégémonie de la grande criminalité dans les sphères étatiques et de la prolifération des gangs dans les quartiers populeux. Qui sont les vrais maîtres de ces derniers? Pourquoi travaillent-t-ils? À quand la restauration de la paix et la stabilité politique en Haïti ?

Asuivre…

Par Eben-Ezer Delice

SUIVEZ @FcnHaiti:

TWITTER

  &

FACEBOOK

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page