Non classifié(e)MédiasSantéSociete
A la Une

Gina Lafontant remporte le premier prix de la 2e édition du concours national de reportages du RHJS

Les lauréats de la deuxième édition du concours national de reportages organisé par le Réseau haïtien des journalistes de la Santé (RHJS) sont connus. Lors d’une conférence de presse tenue, le jeudi 10 février 2022, à l’hôtel Montana, les organisateurs ont permis au grand public de connaître les noms de trois lauréats de ce concours, auquel plus de 30 journalistes issus de six départements du pays ont pris part.

Lancé en décembre 2021 autour du thème : « Accès des populations vulnérables aux soins de santé, à la sécurité alimentaire et nutritionnelle », la deuxième édition du concours national de reportages organisé par le Réseau haïtien des journalistes de la Santé grâce au support financier de l’ambassade du Canada, a pris fin, le jeudi 10 février.

Ce présent concours qui a vu la participation de plus d’une trentaine de journalistes a tenu ses promesses en récompensant trois journalistes pour leurs reportages. En effet, après la délibération des membres du jury, c’est la journaliste de la Radio Télé Express Continental de Jacmel, Gina Lafontant, qui a remporté le premier prix avec son reportage intitulé: « La malnutrition chez les enfants ». Cette brillante journaliste a empoché 100 000 gourdes comme primes.

Quant au deuxième prix de ce concours, il a été décerné à un journaliste de « Le Nouvelliste », répondant au nom de Marc Sony Ricot. Jocelyn Pierre de la Radio télévision nationale d’Haïti (RTNH) a complété le podium en remportant le troisième prix du jury avec son reportage stipulant que : Haïti, face à l’insécurité alimentaire, la vulnérabilité des populations à se faire soigner correctement ». Ces deux journalistes issus du département de l’Ouest ont reçu respectivement comme récompense 75 000 et 50 000 gourdes pour leur travaux.

Cependant, malgré le climat d’insécurité qui prévaut sur la Nationale numéro 2, Gina Lafontant a bravé le danger pour se rendre à Port-au-Prince pour prendre part à cette cérémonie de remise de prix, dont elle est sacrée championne de cette nouvelle édition. Dans son discours de circonstance, la première lauréate a montré l’intérêt de son reportage tourné autour du thème : « La malnutrition chez les enfants ». Par ce reportage, la native de Jacmel voulait attirer l’attention des dirigeants Haïtiens sur le cas des enfants qui souffrent de la malnutrition dans le pays, surtout ceux vivant dans des milieux les plus reculés, d’où l’accès aux soins de santé représente un handicap majeur.

À en croire la talentueuse journaliste, Haïti à l’instar des autres pays sous-développés, fait face à ce fléau, car la majorité de la population haïtienne n’a pas accès à une alimentation saine et équilibrée. Certains départements du pays sont classés comme zones rouges où la population vit dans une situation d’insécurité alimentaire sévère, a renchéri Mlle. Lafontant.

Alors, vu que cette situation a de lourdes conséquences sur les nouveaux nés et les enfants, la journaliste de la radio télé express continental de Jacmel, dans son travail, a plaidé en faveur d’une politique publique en matière de santé pour solutionner ce problème. « Ce problème mérite une intervention urgente », a-t-elle préconisé, avant d’adresser des mots de remerciement à l’endroit de l’équipe du RHJS, pour cette initiative, qualifie noble et importante à l’heure actuelle.

S’inscrit dans le cadre d’une campagne de communication multimédia pour l’amélioration de l’accès des populations les plus vulnérables, la deuxième édition du concours d’après le secrétaire général du RHJS, Gladimy a été conçue pour encourager la presse haïtienne à traiter des sujets sur la problématique de l’accès des plus vulnérables aux soins de santé, à la sécurité alimentaire et nutritionnelle.

Depuis quelques années, le pays fait face à un ensemble de crise. Ces crises sont de l’ordre politique, sanitaire, économique, alimentaire, environnementale entre autres. Ce concours est un prétexte pour attirer l’attention de l’opinion publique et des autorités haïtiennes sur la nécessité et l’urgence d’agir, a fait savoir le numéro 1 du Réseau haïtien de journalistes de la Santé.

Prenant la parole à cette cérémonie de remise de prix, la deuxième secrétaire de l’ambassade du Canada, Raïna Ntawigirira a félicité les gagnants de ce concours pour avoir réalisé des tavaux de reportages sur l’accès des populations vulnérables aux soins de santé, à la sécurité alimentaire et nutritionnelle. Par ailleurs, elle a souligné que le Canada compte sur l’engagement des journalistes qui se mettre debout pour défendre les populations vulnérables, afin de les donner un meilleur accès aux soins de santé, à l’insécurité alimentaire et nutritionnelle.

FCN Haïti

SUIVEZ @FcnHaiti:

TWITTER

  &

FACEBOOK

Bouton retour en haut de la page