ActualitésSociete

FTH 2022/7même édition: Djina Guillet DELATOUR, la Coordonnatrice du PNCS nominée en Femmes au Tribunal de l’Histoire

 FCNHAÏTI 23 mai 2022

Djina Guillet DÉLATOUR, née en février 1983 est une femme mariée et mère de deux enfants. Après son baccalauréat au Lycée Tertulien Guilbaud de Port-de-Paix, où elle a fait toutes les classes du secondaires, elle entame en 2002 un cursus en Sciences infirmières à  l’Université Adventiste d’Haïti (UNAH).

Spécialiste en santé communautaire depuis près de 10 ans, elle a dans son compteur plus de 17 ans d’expérience professionnelle soit en tant qu’infirmière en salle, soit en tant que spécialiste en santé communautaire.

Toutes ces années d’experiences sont marquées par des moments forts, dans des ONG nationales et internationales. Dans particulièrement des postes de grande responsabilité, tels que : son passage à MSF-France, à Medical Group/Promo-Santé, à FOSREF, Abt Associates Inc., à Caris Foundation, pour ne citer que ces expériences.

Une infirmière très remarquable qui prend son travail à cœur. Une passionnée de son métier qui chérit tant ce secteur

Elle admet en effet que le métier a bien conquis son cœur. Il n’y a pas plus enthousiaste qu’elle.

Elle prend son plaisir de partager à longueur de journée des anecdotes pour expliquer chaque circonstance: “j’ai eu l’heureux privilège de sauver la vie d’un électrocuté“,  raconte-t-elle. Et, “Ce dernier, en guise de reconnaissance, nous a pris en photo pour immortaliser le moment passé ensemble a avoué Mme Délatour qui est également Consultante en Communication pour le changement de comportement. Quelque temps plus tard, ce même patient lui a fait une très bonne surprise.

– PDG de DGD Tv(média en ligne, spécialisée dans la Communication pour le changement de comportement)

espère être témoin du renforcement de la profession d’infirmière en Haïti, particulièrement au sein des facultés des sciences infirmières.

– Madame est aussi une entrepreneure qui croit en l’autonomie des femmes.

Djina Guillet DELATOUR suit les traces de son père, PDG de l’école classique Etzer Vilaire de Port-de-Paix.

Djina est en effet PDG de Best Event Planner, une entreprise spécialisée dans l’organisation des événements sociaux.

– La PDG DGD de Sel Iodé, Mme DELATOUR croit au fait que l’entrepreneuriat est un outil nécessaire à l’autonomisation des femmes. “Les femmes doivent s’investir davantage dans des activités entrepreneuriales”, soutient souvent la conférencière en développement personnel. Avance-t-elle, “l’entrepreneuriat les rendra plus libres et plus autonomes.”

– L’entrepreneure social, la formatrice de carrière est aussi Co-Fondatrice de MISS’OUEST HAÏTI, une compétition d’élégance et d’intelligence pour sortir des jeunes filles de l’ombre.

– Co-Fondatrice de TRAFOSA, l’organisation TRANSFORMER POUR SAUVER qui met en place un projet de société qui vise une transformation globale de l’être haïtien en passant par les enfants.

– A travers l’émission “TI MOUN YO” , elle visualise un groupe d’enfants leaders pouvant nous garantir la nouvelle Haïti.

– Co-Fondatrice de GASAD, Groupe d’Amis de la Santé et du Développement.

Il faut surtout souligner que la promotrice du changement de comportement dans la société haïtienne est

une femme très impliquée socialement. Djina se montre conséquente et très consciente de la nécessité de s’impliquer dans la vie sociale. “En fait, j’ai commencé à m’impliquer dans des activités sociales depuis l’âge de quinze ans“,

nous confie l’actuelle Coordonnatrice Gérérale du Programme National de Cantine Scolaire. “Ces activités deviennent automatiquement une partie de moi-même et occupent une place assez importante dans mon cœur. Elles me donnent la sensation d’être utile quotidiennement, a-t-elle avancé. Djina croit en effet que ses expériences dans le social renforcent en elle l’esprit de service. Et comme elle aime à le dire, “il faut se former pour servir, servir pour transformer et transformer pour sauver” “Vive l’esprit de service !!!” A-t-elle conclu.

Djina Guillet Delatour ne se plaint pas de sa vie, elle pense en effet qu’elle est couronnée de succès jour après jour. Entre ses activités professionnelles, sociales, entrepreneuriales et sa famille le juste milieu a été trouvé. Selon elle, le temps n’est jamais un problème, il faut tout simplement un emploi du temps. “J’aime ma famille et je m’efforce de contribuer à son épanouissement pour donner de l’équilibre à mon travail de terrain”

FORMER POUR SERVIR SERVIR POUR TRANSFORMER TRANSFORMER POUR SAUVER

JUSQU’À L’IMPOSSIBLE

EXIGEONS L’IMMORTEL

SUIVEZ @FcnHaiti:

TWITTER

  &

FACEBOOK

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page