ActualitésPolitique
A la Une

Enquête politique: New York Times n’a juste fait qu’une piqûre de rappel à Haïti

Par Jonel Dilhomme

En Automne dernier, le Président de la République française, Son Excellence Monsieur Emmanuel Macron, a tenu sa promesse de faire restituer au Bénin 26 œuvres d’art pillées par les troupes coloniales françaises.

Le président français était lui-même au musée du quai Branly, pour une cérémonie organisée en cette occasion. C’est la dernière fois que ces pièces, en France depuis 130 ans, sont exposées à Paris avant qu’elles ne soient remises définitivement à leur pays d’origine.

Je voudrais profiter de l’enquête du journal Le New York Times, afin de rappeler qu’en Juin 2020, le Parlement européen a adopté une résolution très importante : il reconnaît enfin l’esclavage comme crime contre l’humanité. Cette proposition a été défendue par l’eurodéputé réunionnais Younous Omarjee.

En 2001, La France avait adopté cette démarche avec la loi Taubira…

Il n’y a aucun doute que, La France se présente comme étant un pays modèle, n’est-ce-pas ? J’en suis convaincu qu’après cette dite enquête, le président français, certaines banques françaises voudraient bien trouver une équipe dynamique patriote pour aborder cette question de manière intelligente? La France par le biais de ses dirigeants doit prouver au monde entier effectivement, qu’elle reste et demeure un pays modèle en restituant à Haïti ce lourd tribut…

Le combat ne doit-être pas un combat haïtien, mais il doit-être un combat Intercontinental avec tous les pays frères.

La vraie générosité envers l’avenir consiste à restituer tout ce qui n’est pas à soi.

La France 1825, Haiti 2022 Restitution.

JD

SUIVEZ @FcnHaiti:

TWITTER

  &

FACEBOOK

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page