ActualitésEnvironnement
A la Une

Célébration de la journée mondiale des abeilles

La journée mondiale des abeilles célèbre cette année autour du thème :Volons au secours des abeilles – Célébrons la diversité des abeilles et des systèmes apicoles, selon L’Organisation pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) qui est une agence spécialisée des Nations.

L’apiculture est une activité répandue dans le monde entier, et des millions d’apiculteurs dépendent des abeilles pour assurer leurs moyens d’existence et leur bien-être. Les abeilles, ainsi que les pollinisateurs sauvages, jouent un rôle important dans la préservation de la biodiversité, la survie et la reproduction de nombreuses espèces végétales, la régénération des forêts, la promotion de la durabilité et de l’adaptation au changement climatique ou encore l’amélioration de la production agricole sur les plans quantitatif et qualitatif.

À l’occasion de la Journée mondiale des abeilles, la FAO organise cette année une manifestation en ligne sur le thème « Volons au secours des abeilles – Célébrons la diversité des abeilles et des systèmes apicoles ».

Cette manifestation, à laquelle seront conviés des experts et des spécialistes des abeilles et autres pollinisateurs venus du monde entier, débutera par un message vidéo adressé par le Directeur général de la FAO, M. Qu Dongyu. L’événement permettra de sensibiliser à l’importance de la grande diversité des abeilles et des systèmes apicoles durables, aux dangers et aux difficultés qui les menacent et à leur contribution aux moyens d’existence et aux systèmes alimentaires.

Des services d’interprétation seront assurés en anglais, en arabe, en chinois, en espagnol, en français et en russe.

 

Connaissez-vous tous les pollinisateurs ?

Infographie illustrant les silhouettes de différents pollinisateurs;

Il faut agir maintenant

Les pollinisateurs ont un taux d’extinction qui est aujourd’hui de 100 à 1 000 fois plus élevé que la normale. Environ 35 % des pollinisateurs invertébrés, en particulier les abeilles et les papillons, et environ 17 % des pollinisateurs vertébrés, tels que les chauves-souris, sont aujourd’hui menacés d’extinction.

Si cette tendance se poursuit, les cultures nutritives telles que les fruits, les noix et autres légumes se verront remplacer par des cultures vivrières comme le riz, le maïs et les pommes de terre, favorisant ainsi des régimes alimentaires déséquilibrés.

Les pratiques agricoles intensives, la monoculture, le recours aux pesticides, les effets des changements climatiques (comme la hausse des températures, la multiplication des sécheresses, les inondations et les perturbations des saisons de floraison), le changement d’affectation des terres figurent parmi les principales menaces pesant sur les abeilles et les autres pollinisateurs.

La Convention sur la diversité biologique, reconnaissant comme urgente la nécessité de traiter la question du déclin de leur diversité à l’échelle mondiale, a lancé en 2000 une Initiative internationale pour la conservation et l’utilisation durable des pollinisateurs. Celle-ci a comme objectif de promouvoir une action coordonnée à l’échelle mondiale pour surveiller le déclin des pollinisateurs, traiter de l’absence d’informations taxonomiques sur les pollinisateurs, évaluer l’incidence économique du déclin des services de pollinisation et enfin promouvoir la conservation, le rétablissement et l’utilisation durable de la diversité des pollinisateurs dans l’agriculture et les écosystèmes connexes.

En plus de coordonner l’Initiative internationale sur les pollinisateurs, la FAO fournit également une assistance technique aux pays en ce qui concerne l’apiculture, sur des questions allant de l’élevage de reines à l’insémination artificielle en passant par des solutions durables pour la production de miel et la commercialisation des exportations.

Source : FAO

SUIVEZ @FcnHaiti:

TWITTER

  &

FACEBOOK

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page