ActualitésInternational
A la Une

Avec sa contre-offensive dans l’Est, « l’Ukraine veut prouver que la victoire est possible »

L’armée ukrainienne poursuivait ce lundi 12 septembre 2022 sa contre-offensive dans l’Est, affirmant avoir repris 20 nouvelles localités aux forces russes en 24 heures et plus de 3 000 km2 depuis début septembre. Pour Tetyana Ogarkova, de l’Ukraine Crisis media Center, cette avancée ne constitue pas encore un tournant militaire décisif mais conforte le narratif défendu par Kiev d’une victoire possible face à la Russie.

Une percée éclair qui a pris à revers la défense russe. Depuis le 7 septembre, les forces ukrainiennes accumulent les succès militaires dans l’est du pays. Une reconquête qui s’étend désormais de Vovchansk, dans le nord de la région de Kharkiv, proche de la frontière russe, jusqu’à la ville stratégique d’Izioum, quelque 150 km plus au Sud. Plus de 3 000 km2 de territoire seraient ainsi passés sous le contrôle des Ukrainiens depuis début septembre, selon Kiev.

De son côté, l’armée russe, qui avait d’abord indiqué avoir envoyé des renforts de troupes, a finalement annoncé samedi un retrait stratégique près de Donetsk, tout en poursuivant ses frappes dans la région de Kharkiv. Pour analyser les tenants et les aboutissants de cette avancée militaire ukrainienne, France 24 s’est entretenu avec Tetyana Ogarkova, journaliste, responsable du département international de l’Ukraine Crisis media Center.

Les Russes ont tenté de prendre la ville au mois de mars mais n’y sont pas parvenus et ont abandonné ce projet. Par contre, ils comptent poursuivre leur stratégie de terreur qui vise à bombarder de manière incessante pour rendre la vie impossible aux citoyens qui refusent de fuir.

Par Eben-Ezer Delice
FCN Haiti avec France24

SUIVEZ @FcnHaiti:

TWITTER

  &

FACEBOOK

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page