International
A la Une

Après des élections disputées, l’Angola fait ses derniers adieux à l’ex-président dos Santos

Quelques jours après des élections disputées en Angola, les funérailles nationales de l’ex-président José Eduardo dos Santos ont eu lieu hier dimanche 28 août 2022, en présence de plusieurs chefs d’État et de gouvernement. De son côté, la commission électorale, qui s’est réunie pour finaliser les résultats définitifs, a déclaré dans la soirée que le processus suivait « son cours ».

L’Angola a rendu, dimanche 28 août, un dernier hommage à l’ex-président José Eduardo dos Santos, qui a marqué l’histoire du pays par 38 ans d’un règne autoritaire, entaché d’accusations de corruption et de népotisme, laissant aujourd’hui un héritage controversé. À la tête du pays sans avoir jamais été directement élu, l’ancien chef d’État (1979 à 2017) est mort en juillet, à 79 ans, à Barcelone.

Ses funérailles nationales à Luanda, auxquelles certains de ses enfants étaient opposés, ont eu lieu quelques jours après des élections législatives disputées, qui doivent décider du prochain président. Les résultats préliminaires donnent l’avance au parti au pouvoir (MPLA) mais ils sont contestés par l’opposition (Unita).

Plus d’un millier de personnes étaient présentes aux funérailles sur la place de la République, dans le centre de la capitale. « Sa mort laisse un grand vide », a estimé auprès de l’AFP Manuel Kalunga, un fonctionnaire de 57 ans, rappelant que celui qui est reconnu par ses partisans comme « l’architecte de la paix », a mis fin en 2002 à la guerre civile (500 000 morts en vingt-sept ans).

João Lourenço, né à Lobito le 5 mars 1954 , est un officier général et homme d’État angolais. Il est président de la République depuis septembre 2017 et président du Mouvement populaire de libération de l’Angola (MPLA) depuis septembre 2018. Jose Eduardo dos Santos, qui a présidé l’Angola pendant 38 ans, est mort vendredi 8 juillet 2022 dans la clinique de Barcelone où il était hospitalisé depuis deux semaines après un arrêt cardiaque à l’âge de 79 ans.

Par Eben-Ezer Delice
FCN-Haiti avec AFP

SUIVEZ @FcnHaiti:

TWITTER

  &

FACEBOOK

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page