Non classifié(e)

7 février 2021 : la FDHI s’adresse ouvertement au sénateur Joseph Lambert

Dans une lettre ouverte portant la signature du secrétaire général du parti politique Force Démocratique Haïtien Intégré, le Dr Eddy Delaleu, recommande au nouveau président du tiers sénat de la République M. Joseph Lambert de saisir l’opportunité d’assister à une sortie en douceur du président Jovenel Moïse le 7 février 2021 et, de conduire le pays à bon port. Le numéro 1 de la FDHI exhorte le sénateur à se mettre aux côtés du peuple Haïtien en refusant tout bonnement n’importe quelle ordonnance visant à changer la constitution de 1987 amendée :

FORCE DEMOCRATIQUE HAITIEN INTEGRE-FDHI

15 Janvier 2021

LETTRE OUVERTE
A L’HONORABLE SENATEUR M. JOSEPH LAMBERT

La Problématique de la Crise Politique d’Haiti continue…

IL NE PEUT Y AVOIR DE COMPROMIS POLITIQUE
Honorable Senateur Lambert,

Je veux attirer votre attention sur un fait certain que sans doute que vous n’ignorez pas. Nous sommes pris dans un cercle vicieux qui risque de reproduire une triste histoire que cette nation HAITI ne serait pas en mesure de revivre.


En effet, ces trois dernières années ont été le résultat de notre inaptitude, de notre fanatisme etde notre laisser faire. Si nous nous focalisons aujourd’hui 15 Janvier 2021 seulement centré sur la fin du mandat de M. Jovenel Moïse, nous serons tous pris NAN YON TI PAS KOUT e nou pwal tonbe nan menm pen penp la ankò dont l’histoire vous accusera d’en être l’auteur.

Durant ces derniers jours, ce qui semble faire écho dans les médias sociaux est votre surprenante élévation au titre de Président du dernier tiers du Sénat de la Républiqued’Haiti assisté par trois autres de vos collègues qui se sont tous, dans un plan anti national, volés au secours de M. Jovenel Moïse pour accomplir ses objectifs tels que planifiés s’il devait aller au-delà de son mandat qui expire le 7 Février 2021 selon l’Article 134-2 de la Constitution et l’Aricle 239 du décret électoral du 2 mars 2015.

Ce tour de main, nous le comprenons fort bien, n’est pas nouveau et l’idée d’un vote en perspective au Second Degré tel que réalisé avec M. Jocelerme Privert ne doit et ne devrait être e pas l’objet de votre succession. Il est temps M. Lambert que les politiciens traditionnels cessent de traiter ce peuple en abruti ou en ignorants de leurs devoirs ou de leurs espérances.


Quand donc aurons-nous un pays ou un homme d’Etat tel qu’un Président, un Sénateur, un Député ou un Magistrat qui serait suspecté d’activités criminelles, de trafic de drogue, de corruptions et tant d’autres actes malhonnêtes et antisociaux, serait traduit par devant un tribunal bunal pour répondre aux accusations pour lesquelles il a été indexé? Si en effet nous aspirons à avoir un pays qui serait fonctionnel à tous les niveaux, l’opportunité se présente aujourd’hui à vous honorable Sénateur d’engendrer le modèle de société que nous aspirons sans répéter les mêmes stupides erreurs qui continuent à nous plonger dans l’abime du désespoir et continuer à faire de nous un peuple dépendant, insouciant et résigné.

Nous, au sein du Parti Politique Force Démocratique Haïtien Intégré-FDH, trouvons que c’est inacceptable que des Haïtiens qui se disent SERVITEURS DU PEUPLE continuent avec impunité à prétendre être ce qu’ils ne seront jamais. Aujourd’hui, vous avez l’occasion de vous mettre à côté du peuple Haïtien et l’inciter même à être vigilant. Vous avez la possibilité d’arrêter ce complot contre la constitution mais également vous êtes en mesure d’exiger l’application de la Constitution de 1987 Amendée (Version Créole) qui est la seule acceptable alternative à cette crise dans le choix d’un Président Provisoire.

Le peuple droit crier fort et très fort pour dire NON à la possibilité d’un vote au Second Degré qui serait perpétré par un parlement caduque, tricoté et recousu par celui même qui l’avait démantelé en miettes morceaux. Aujourd’hui ce Parlement est mort, décrié et n’est plus à la hauteur de sa mission.

Je m’adresse personnellement à vous M. Joseph Lambert et vous implore de racheter un passé troublant en saisissant cette opportunité pour redresser une situation indigne d’être répétée. Un Accord Politique ferait l’affaire d’une minorité et ne serait pas de mise. Nous sommes à la fin d’un Mandat d’un Président, procédons en l’absence des élections qui devraient être organisées à une Transition dont le Président Provisoire sortirait de la Cour de Cassation en écartant toute personne qui serait soupçonnée ou qui serait complice dans un cas de corruption.

M. Joseph Lambert, vous avez une chance de faire l’histoire en saisissant cette opportunité d’assister M. Jovenel Moïse à une sortie en douceur et de mettre le pays finalement sur la bonne direction.
ANN FÈL YON LÒT JAN


Dr. Eddy Delaleu
Secrétaire Général-FDHI
509-4622-9863

SUIVEZ @FcnHaiti:

TWITTER

  &

FACEBOOK

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page