Politique

7 Février 2021 : « Des instructions claires sont passées aux autorités policières et judiciaires afin de mater les fauteurs de troubles

Le président Jovenel Moise réaffirme qu’il n’entend pas laisser le pouvoir le 7 Février 2021. Dans son message à la nation, le chef de l’État confie que des instructions claires ont été passées aux ministères de l’intérieur et des collectivités territoriales , de la justice ainsi qu’à la direction générale de la Police Nationale afin de mater tous les mouvements de protestation visant à créer de l’instabilité dans le pays. Le locataire du palais national a tenu ses propos ce lundi 25 Janvier au cours d’un live diffusé sur les plateformes numériques, également retransmis sur les médias d’État.

Parallèlement l’opposition politique ne jure que par le départ du Président Jovenel Moise le 7 Février 2021, alors que le chef de l’état fait la sourde oreille.

Dans l’intervalle, plus d’un, craint un chaos politique sans précédent dans le pays à la date du 7 Février 2021.

Sur ce point, le premier mandataire de la nation se veut ferme : « Les ministres de l’intérieur, de la justice ainsi que la PNH sont instruits de tout mettre en oeuvre en vue de garantir la sécurité des vies et des biens ».

De plus, le chef de l’état se montre très critique à l’idée de remettre le pouvoir à un gouvernement de transition. Pour lui, la  transition symbolise la capture des ressources de l’Etat par un petit groupe au détriment du peuple.

Par ailleurs, il invite les partisans de la transition à se rendre sur le terrain pour vendre leur vision politique dans la perspective des prochaines élections. « Désormais, c’est par la voie des urnes qu’il faut briguer un poste électif, vu la maturité politique du peuple haïtien », insiste le président Jovenel Moise.

    Jean Allens MACAJOUX 

[email protected]

SUIVEZ @FcnHaiti:

TWITTER

  &

FACEBOOK

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page