International
A la Une

Un navire russe de transport de troupes détruit en mer d’Azov

La marine ukrainienne a affirmé ce jeudi avoir détruit un navire de transport de troupes russe ancré dans le port de Berdiansk, ville ukrainienne contrôlée par la Russie et située à proximité de Marioupol sur la mer d’Azov. Le navire en question pourrait avoir été touché par une frappe ukrainienne de missile balistique Tochka.

«Le navire de transport de troupes Orsk a été détruit dans le port occupé de Berdiansk. Gloire à l’Ukraine!», a écrit la marine dans un message sur son compte Facebook, accompagné de trois photos : un gros plan du navire non endommagé, et deux photos montrant, de loin, de la fumée dans le port et un bateau en feu. D’autres vidéos ont été publiées sur les réseaux sociaux, qui laissent peu de doute sur le type de navire touché.

Le navire en question aurait possiblement été touché par une frappe ukrainienne de Tochka, un missile balistique tactique de courte portée qui avait déjà été utilisé lors d’une frappe à Donetsk le 14 mars, selon les autorités russes. Ces mêmes missiles sont d’ailleurs également tombés près de Berdiansk ces derniers jours, dont certains ont été interceptés par la défense aérienne de la Russie, ont rapporté les médias russes.

Identifié comme étant un navire de classe Alligator par l’analyste américain H.I. Sutton, le navire touché était accompagné de deux autres bâtiments russes de la classe Ropucha, construits également pour l’assaut amphibie. Ces deux navires amphibie auraient aussi été endommagés. Et au moins l’un d’eux se serait d’ailleurs éloigné précipitamment du port pour fuir les frappes ukrainiennes.

1500 tonnes de cargaison
Selon l’agence Tass, qui citait la chaîne de télévision Zvezda du ministère russe de la Défense, le navire de transport de troupes et de matériel appartenant à la Flotte de la mer Noire était le premier navire russe de guerre russe à arriver à Berdiansk, le 21 mars. «L’arrivée de ce grand navire de débarquement dans le port de Berdiansk est un événement important, qui ouvre des possibilités pour la mer Noire en termes de logistique en utilisant pleinement l’infrastructure de Berdiansk», disait Zvezda en citant un officier de la flotte russe.

Le navire, qui peut transporter jusqu’à 1500 tonnes de cargaison, «est en train de décharger sous nos yeux des véhicules blindés qui renforceront notre déploiement», ajoutait la même source. Des vidéos publiées ces derniers jours par les médias russes montraient bien des débarquements de blindés dans le port ukrainien.

L’armée russe ne donne que très rarement des informations sur ses pertes. Le port de Berdiansk est situé à 80 km à l’ouest du port stratégique de Marioupol, dont les Russes tentent de s’emparer depuis le début de l’invasion de l’Ukraine le 24 février. Marioupol est assiégée depuis la fin février et pilonnée sans répit. Si des milliers de véhicules chargés de civils ont pu quitter la ville la semaine dernière, quelque 100.000 personnes y sont toujours coincées dans des conditions de dénuement total, selon Kiev, et plus de 2500 personnes y ont déjà péri.

Cette région du sud-est de l’Ukraine est l’une de celles où les forces russes ont le plus progressé depuis le début du conflit, même s’ils ne peuvent revendiquer le contrôle total que d’une seule ville d’importance, Kherson.

FCN Haïti avec Le Figaro

SUIVEZ @FcnHaiti:

TWITTER

  &

FACEBOOK

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page