ActualitésCriminalité
A la Une

Touché par la Criminalité à Carrefour-Feuilles, « Mouvman Ayiti Kanpe » (MAK) condamne la complicité des autorités

Le mouvement « Ayiti Kanpe » (MAK) dénonce le comportement de l’État face aux actions criminelles des gangs armés contre la population de Carrefour-Feuilles, dans une note rendue public ce mardi 15 août 2023.

 » Malgré tout apèl ki te lanse, depi mwa novanm 2022 rive jis jounen jodia, pouvwa Dr. Ariel Henry a pa janm pran okenn desizyon ak mezi Pou rezoud pwoblèm ensekirite ki ménase lavi tout Ayisyen patikilyèman moun kafoufèy », a-t-on lu dans la note.

Par la même occasion, il en profite pour accuser le CSPN et l’institution policière d’une passivité chronique, dans leur rôle visant à protéger les citoyens du pays et leurs biens.

Les gangs qui terrorisent la population ont su gagner beaucoup de terrain dont « Savane Pistache », dit MAK.

De ce fait, cette structure sociale dénonce la mauvaise attitude des autorités qui livrent la communauté à ces malfrats.

Une situation qui sème beaucoup de deuil au sein de la société haïtienne puisque le 14 août 2023, les forces de l’ordre ont aspergé cette population victime de gaz lacrymogène au moment oú elle manifestait son angoisse, son mécontentement, son inquiétude et sa peine dans le salon public.

Livrés à eux même, les résidents de Carrefour-feuilles se contentent de dresser des barricades et d’opter la justice populaire dénommée  » BWA kale » pour se défendre, peut-on comprendre à travers la note portant la signature des responsables du MAK.

Francesca Décorvil ✍🏼

SUIVEZ @FcnHaiti:

TWITTER

  &

FACEBOOK

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page