Non classifié(e)
A la Une

Préoccupé par la crise haïtienne, le président du PLANSPA accuse les politiciens traditionnels

Lors d’une conférence de presse, ce jeudi 3 Février, M. Dieudonné Lhérisson, le président du parti politique PLANSPA pointe du doigt les politiciens traditionnels comme les principaux responsables la situation critique, lamentable et chaotique d’Haiti depuis environ 35 ans. Ils sont tous des extrémistes et radicalistes ces politiciens là qui ont contribué grandement au malheur du pays a confié professeur Lhérisson.


Le parti PLANSPA, par le biais de son président, Dieudonné Lhérisson, s’est montré préoccupé par le phénomène de l’insécurité généralisée à travers le pays notamment à Martissant, au Bal’Air, à Croix-des-Bouquets…, ainsi que le vide présidentiel et institutionnel. Selon le leader dudit parti c’est l’œuvre de politiciens haitiens extrémistes et radicalistes qu’il accuse dans le malheur du pays ayant abouti à l’assassinat du président Jovenel Moïse, le 7 juillet 2021 du bâtonier Monférier Dorval, de la juriste Mireille Durocher Bertin, des journalistes Jean L Dominique, Brignol Lindor et Diego Charles sans oublier les multiples massacres perpétrés contre les populations dans les quartiers défavorisés,à ajouté Le leader du PLANSPA.

7 février, date à laquelle un président doit prendre siège au palais national au regard de l’article 149 de la constitution. À quelques jours de cette date historique, et 7 mois après l’assassinat de Jovenel Moïse, les élections n’ont pas eu lieu pour faire la passation du pouvoir, a regretté Dieudonné Lhérisson.


Pour parvenir à une solution à la crise haitienne ,professeur Dieudonné Lhérisson, toujours dans les lignes idéologiques de son parti, insiste au dialogue interhatien, à la concertation et au compromis permettant d’instituer un accord global, à la Formation d’un Conseil Électoral provisoire crédible et responsable, entre autres, a en croire le numéro 1 du PLANSPA. Des élections générales doivent être organisées durant le dernier trimestre de l’année en cours a-t-il indiqué tout en soulignant que PLANSPA est le pionnier de l’équilibrisme politique en Haiti.


Par ailleurs, M Lhérisson opte pour la mise en place d’une assemblée constituante et la révision d’une nouvelle constitution constitution. Aussi, il invite le locataire de la primature, M Ariel Henry mettre en place un nouveau gouvernement constitué de citoyens-nes ayant la sensibilité pour les filles et fils du pays et sont prêts à embrasser la cause de la justice haïtienne afin de trouver tous les auteurs et complices dans l’assassinat du président defunt, Jovenel Moïse.


FCNHAÏTI

SUIVEZ @FcnHaiti:

TWITTER

  &

FACEBOOK

Bouton retour en haut de la page