Politique

Manifestation du 18 novembre 2020 : Jean Charles Moïse continue de savourer sa victoire

Le leader du parti politique pitit Desalin Moïse Jean Charles se dit satisfait de la journée de mobilisation du 18 novembre 2020 qui a réunit des milliers de manifestants dans plusieurs villes du pays, notamment Port-au-Prince où il dirigeait une branche qui s’est rendu devant l’embassade américaine à Tabarre. Cette mobilisation permet de faire passer leurs revendications en s’adressant directement aux autorités américaines qu’ils accusent de maintenir Jovenel Moïse à la tête de l’exécutif, à la suite d’une conférence bilan présentée ce jeudi 19 novembre 2020.

L’opposant farouche au pouvoir pointe du doigt certains entrepreneurs haïtiens qui selon lui financent des groupes de gens qui se réclament des dirigeants de l’opposition à mauvais escient.

Du coup, l’ex sénateur de la République accuse formellement le gouvernement américain comme le principal responsable du sous-développement d’Haïti, car selon lui, l’ambassade américaine contrôle de très près l’économie haïtienne. Par ces motifs, Moïse Jean Charles menace de continuer à gagner les rues à nouveau et plus violemment contre l’administration en place sous peu, si le gouvernement refuse d’adresser les vrais problèmes économiques auxquels fait face la population haïtienne depuis plus de 10 ans.

Cependant, le leader du parti « Pitit Desalin » exhorte les autres membres de l’opposition dont le secteur démocratique et populaire, qu’il qualifie d’opposant traditionnel, à s’écarter de son chemin pour céder la place, dans les prochains jours, à Pitit Desalin dans le cadre la mobilisation antigouvernementale.

En outre, Moïse Jean Charles promet, au peuple haïtien, de dissoudre cette classe politique afin d’en offrir une nouvelle au pays. Elle sera capable d’assurer un avenir meilleur aux jeunes désespérés qui ne savent à quel saint se vouer et qui échouent malheureusement sur d’autres territoires.

Fact Checking News

SUIVEZ @FcnHaiti:

TWITTER

  &

FACEBOOK

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page