Non classifié(e)

LIHFER: Clôture de 16 jours d’activisme pour mettre fin à la violence faite aux femmes

Slameurs, chanteurs, danseurs, comédiens et entre autres… Se sont donnés rendez-vous le samedi 12 décembre 2020 au Gymnasium Vincent pour honorer la mémoire des femmes victimes de violences sexuelles. notamment « Évelyne Sincère » récemment enlevée, violée et tuée par des bandits.

Cette initiative porte la signature de la « Ligue Haïtienne des Femmes pour le Renouveau (LIHFER), L’ACDJA et L’AJAC qui sont des organismes engagés pour la défense et la protection des femmes victimes de toutes les sortes de violences. Cette manifestation culturelle marque la fin d’une grande campagne de sensibilisation visant à freiner la féminicide dans la société haïtienne.

Une pléiade d’artistes de la 3ème circonscription de Port-au-Prince ont pris part à cette activité portant le même message sous différente forme de prestation. Quelques élèves du lycée Jacques Roumain de martissant ont été remarqués dans les coulisses du Gymnasium Vincent pour exprimer leur support à leur ancienne camarade Évelyne Sincère qu’on se rappelle qui a été kidnappée, agressée et tuée le 1er Novembre 2020.

Selon la coordinatrice générale de l’IHFER, Mme Pedrica St Jean, le travail de dénonciation ne s’arrête pas là, car, une cellule d’accompagnement sera bientôt disponible via ces différentes organisations sociales féminisme pour aider les femmes et les filles victimes. Tout en leur proposant de l’aide médicale et psychologique afin d’éviter qu’elles sombrent dans la dépression.

« La violence contre les femmes et les filles peut handicaper le développement d’un pays » de l’avis de Pedrica St Jean. La responsable en a fait une affaire personnelle et promet de ne jamais cesser cette bataille qui consiste à dénoncer les actes de violences contre les femmes car selon elle cela concerne directement l’avenir du pays et un travail noble. Pedrica St Jean se dit consciente du fait que cest un travail qui ne terminera jamais et la l’IHFER et ses partenaires sont prêt à continuer le boulot jusqu’à en obtenir une once de satisfaction.

Rachelle Dessources (FCN)

SUIVEZ @FcnHaiti:

TWITTER

  &

FACEBOOK

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page