Non classifié(e)
A la Une

L’étudiante Déborah Zilus recouvre sa libération après plus de huit jours de séquestration

Enlevée dans la nuit du lundi 14 au 15 mars 2022, en sa résidence privée, à Onaville (Croix-des-Bouquets), l’étudiante Déborah Zilus a obtenu sa libération, dans la soirée du mercredi 23 mars 2022. L’information a été confirmée par elle-même et les membres de sa famille, ce matin sur les ondes de la Radio Télé Caraïbes, à l’heure du journal « Premye okazyon ».

L’annonce de libération de Déborah Zilus a été accueillie avec joie immense par ses parents et ses amis. Cette libération, après plus de huit jours de séquestration, d’après le père de Déborah, survient après le versement d’une somme d’argent. « Il était 22 heures lorsque les ravisseurs ont mis Déborah en liberté. Nous sommes ravis d’avoir pu permettre à cette famille de se retrouver », a expliqué le père de Déborah Zilus.

Par ailleurs, les informations données, laissent croire que dès son arrivée à la maison, Déborah Zilus dans des échanges avec ses parents a déclaré avoir recu d’un bon traitement durant sa séquestration. Son état de santé n’est pas dégradé, soutient son père qui, au cours de cette entrevue n’a pas cessé de remercier tous ceux qui ont aidé de trouver la libération de Déborah Zilus.

À souligner que, Déborah Zilus est âgée de 22 ans. Elle étudie les sciences informatiques à l’Institut universitaire Quisqueya Amérique (INUQUA). Elle a été enlevée en sa résidence privée par des bandits lourdement armés, sous les yeux de ses parents, à Onaville.

FCN Haïti

SUIVEZ @FcnHaiti:

TWITTER

  &

FACEBOOK

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page