SocieteActualités
A la Une

Les pâques, une tradition toujours respectée en Haïti

Depuis des millénaires les Pâques sont célébrées pour représenter la vie ainsi que le passage du Christ sur terre. En Haïti cette fête est devenue plus qu’une coutume, comme dans plusieurs pays. Les pâques sont de nos jours perçus comme une occasion favorable pour le commerce.

Quoique devenue une fête païenne, la tradition des pâques a toujours été respectée chez les catholiques orthodoxes. Pour le révérend , curé de la Cathédrale des Cayes, cette époque symbolise le don du Fils de Dieu pour expier les péchés de l’humanité. C’est la représentation du saint sacrément de la vie, la mort et la résurrection de Jésus.

La date de célébration des pâques fut fixée à partir du jour de la pleine lune, selon un ancien calendrier juif de 13 mois, raconte le révérend père Duliepre. Mais au deuxième siècle après Jésus-Christ, poursuit-il, l’église a décidé de la célébrer à une date proche de celle de la pâque juive; depuis, s’est devenue également une fête commerciale.

De l’avis de Pierre Gély, étudiant en 3ème année de théologie, la pâque prend diverses formes à travers les âges et selon les cultures. Et concernant les rituels de cette fête, Pierre Gély explique que les gens ne mangent pas de viandes pour la simple et bonne raison que c’est une période de purete, et que manger de la chair pourrait être considéré comme blasphémer le sacrifice du corps du Christ à la crucifixion.

De nos jours, se plaint Pasteur Raymond Lacroix, responsable de l’église de Dieu Évangélique des dispensateurs de la grâce, à Jérusalem 3, Bon repos, les croyants, la situation socioéconomique et sécuritaire du pays se détériore; donc, les esprits des gens ne sont plus à la fête. Mais les membres de son assemblée, plus fervents que jamais, bravent les dangers pour participer dans les différents services de pâque, se soulage le pasteur.

Il faut quand même rappeler que la fête de Pâques est l’une des plus importantes dans la religion juive. Elle commémore la sortie d’Égypte, la naissance d’Israël en tant que peuple et plus généralement elle est la fête de la liberté et de la fin de l’asservissement de l’homme par l’homme, ou le symbole de la passation du temps de la loi au temps de la grâce, selon le christianisme.

FCNhaiti

SUIVEZ @FcnHaiti:

TWITTER

  &

FACEBOOK

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page