Non classifié(e)International
A la Une

Le Venezuela est devenu pauvre malgré son pétrole

Incroyable mais vrai, l’appauvrissement extrême de la population vénézuélienne, selon une étude faites par l’Université catholique Andrés Bello à Caracas au Venezuela qui a été publiée vendredi 1 octobre 2021, plus de neuf vénézuéliens sur dix sont pauvres, la situation empire de jour en jour jusqu’à aujourd’hui.

 » Plus de neuf Vénézuéliens sur dix vivent dans la pauvreté extrême  » Cela fait huit ans que l’économie vénézuélienne est en diminution. Les problèmes sont énormes, l’effondrement total de la production nationale, l’insuffisance des moyens financiers, de toutes sortes ont mis la population à rude épreuve. Sans oublié, que ce pays a été tragiquement frappé par la pandémie de Covid-19 et surtout par l’essence devenue ces derniers mois introuvable dans cet État pétrolier en faillite.

Face à cette situation le Venezuela est dégraissé économiquement, par contre, des Vénézuéliens qui avaient encore un travail étaient obligés de l’abandonner. Parce que le transport leur coûte plus cher que le salaire qu’ils peuvent y gagner. Aujourd’hui, plus de la moitié des Vénézuéliens en âge de travailler sont sans emploi. Le chômage touche d’ailleurs deux femmes sur trois. Le salaire minimum mensuel est complété par une prime alimentaire de l’État, l’ensemble dépasse à peine l’équivalent de deux dollars par mois.

Selon une étude statistique, il y a 28,8 millions d’habitants au Venezuela, environs 5 millions de vénézuéliens ont quitté le pays en raison de la crise économique et politique. Ce pays avant a été considéré comme l’un des pays les plus riches d’Amérique du Sud grâce à son pétrole, mais aujourd’hui la pauvreté de Venezuela est comparable à Haïti.

Cette pauvreté commence depuis 2013, après la disparition de son pétrole notamment en raison de la baisse de sa production, mais aussi de la mauvaise gestion et de la crise politique.

La hausse régulière des cours du pétrole jusqu’au milieu de l’année 2008 a été une aubaine pour le Venezuela. 93 % des exportations vénézuéliennes, qui ont généré 99,923 milliards de dollars en 2008, et 92,8 milliards de dollars en 2017, sont issues du secteur pétrolier. Conséquence, aujourd’hui le pays traverse une profonde crise économique : selon le FMI, le PIB a baissé de 30 % en 2020 après une récession de 35 % en 2019. … Les revenus pétroliers, estimés à 8,2 Mds USD en 2022, représentent plus de 60 % des recettes du budget 2022.

Il faut dire également le Venezuela est en défaillance avec une monnaie locale complètement dévalorisée qui a cédé la place au dollar. Le salaire minimum dépasse à peine les 2 dollars (1,87 franc), ce qui ne couvre même pas les frais de transport mensuel pour aller au travail.

Plus de neuf  Vénézuéliens sur dix sont pauvres. Plus de trois Vénézuéliens sur quatre vivent même dans une pauvreté extrême. C’est le résultat de la dernière enquête nationale sur les conditions de vie du pays. Une enquête faites par l’Université catholique Andrés Bello à Caracas au Venezuela sur les données recueillies auprès de 17’402 familles résidant dans 22 des 24 États du Venezuela.

Par Eben-Ezer DELICE

FCN Haïti avec RFI & AFP

SUIVEZ @FcnHaiti:

TWITTER

  &

FACEBOOK

Bouton retour en haut de la page