Non classifié(e)

Le quinquennat de Jovenel Moïse prend fin le 7 février prochain,selon le parti politique « Force Démocratique Haïtien Intégré »

Le parti politique « Force Démocratique Haïtien Intégré » (FDHI) qui se réclame de l’opposition qualifie d’irresponsable le chef qui raté l’opportunité d’organiser des élections formelles dans le pays pendant le temps de son mandat. Le lundi 11 janvier 2021 devrait être la rentrée en fonction des nouveaux parlementaires Haïtiens, estime le secrétaire général de la FDHI le Dr Eddy Delaleu.

Lors d’un point de presse ce lundi 11 Janvier 2021, le secrétaire général de FDHI, le Dr Eddy Delaleu critique la maladresse de l’exécutif qui a refusé d’organiser les élections au moment opportun, ce qu’il considère comme une attaque flagrante contre la démocratie haïtienne. Il profite pour inviter le président de la République et son équipe à entendre raison et reconnaître que son mandat constitutionnel prendra fin le 7 février 2021 afin d’éviter une insurrection de la population haïtienne. La transition est inévitable,de l’avis du Dr Delaleu.

En outre, la FDHI reconnaît qu’une nouvelle crise politique serait dangereuse pour le pays et aggraverait la situation sociopolitique, ce qui pourra aussi perturber encore plus la tranquillité régionale ainsi que les relations internationales du pays.

Sur ce, les membres du parti politique « Force Démocratique Haïtien Intégré » propose une solution de sortie de crise qu’ils estiment inévitable à la nation, à savoir:
1- le choix du président provisoire doit être basé sur des ordonnances justes, légitimes et constitutionnelle malgré les ambiguïtés des constitutions haïtiennes, ce qui implique que ce choix doit venir de la cours de cassation.

2- la durée de la transition doit durer indiscutablement 1 an. Le temps suffisant pour préparer de nouvelles élections et organiser un nouveau départ.

3- intégration des jeunes représentatifs dans l’administration de l’État, afin d’honorer la mémoire des jeunes gens qui ont été assassinés ces dernières années en défendant la cause populaire.

4- initier la restructuration de ce système par la formation d’un « Conseil de Gouvernement National Provisoire » qui sera sous la tutelle du président provisoire à savoir le juge le plus ancien de la cour de cassation, assisté par un vice-président et 3 conseillers (Administratif, Politique et Economique) et d’un Conseil Administratif qui sera composé de plusieurs secteurs membres de la société civile. Le CGNP sera légitimé par le pouvoir judiciaire.

5- Réduire le nombre des ministères. Le conseil mettra fin à la primature et s’engagera à réorganiser la structure de l’État tout en aménageant et en réduisant l’existence des ministères à 11 qui seront essentiellement considérés au bon fonctionnement de l’État et qui pourront desservir la population haïtienne à des fins éducatives, sociales, culturelles etc…

6- Création de meilleures conditions d’emplois pour les policiers,les professeurs et le corps médical. Le CGNP aura à élaborer un plan d’amélioration de condition de travail pour les employés de l’État en leur assurant un salaire équitable, un environnement sain et une assurance de santé pour eux ainsi que leurs familles.

Voulant aboutir à une nouvelle société, la Force Démocratique Haïtien Intégré espère que cette transition se fera en douceur et se sera la dernière car le pays a besoin d’un nouveau système qui n’adoptera pas l’impunité qui a servi trop longtemps d’excuse pour cacher des violateurs.

Pour le Dr Delaleu le président Jovenel Moïse a provoqué lui même cette transition en créant son propre échec pour lequel l’histoire ne lui pardonera jamais, d’où il a reconnu sans hésiter la caducité de la 50ème législature, en s’attaquant grossièrement à la démocratie tout en jouant avec l’ignorance du peuple haïtien. Sur ce, il ne peut y avoir de compromis politique.

Par conséquent, la FDHI fait appel à l’unité entre tous les acteurs politiques en vue de la réussite de cette transition qui peut être bénéfique pour le pays.

Rachelle Dessources « FCN »

SUIVEZ @FcnHaiti:

TWITTER

  &

FACEBOOK

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page